Ingénierie

Ginger crée Deleo, un pôle en pointe dans la déconstruction urbaine et le démantèlement nucléaire

Mots clés : Conception

L’ingénieriste français veut renforcer son expertise dans la gestion de la déconstruction urbaine et le démantèlement industriel et nucléaire. Ce nouveau pôle qui rassemblera 70 collaborateurs associe les compétences de Ginger Nudec et de Ginger CEBTP Démolition.

 

Le démantèlement du parc nucléaire français et la reconversion urbaine de certaines friches industrielles offrent de belles opportunités pour les ingénieristes français. C’est le cas du groupe Ginger qui a décidé de renforcer son expertise dans ce domaine en annonçant la création de  « Deleo », un pôle d’ingénierie spécialisé dans la déconstruction et le démantèlement nucléaire et industriel. Cette initiative née début 2017 s’explique, selon Ginger, par le besoin croissant des gestionnaires de patrimoines, publics ou privés, de services d’ingénierie « entièrement intégrés et de proximité ».

Le nouveau pôle associe les compétences de Ginger Nudec, filiale du bureau d’étude Ginger Burgeap et spécialiste du désamiantage, du démantèlement et des infrastructures nucléaires et Ginger CEBTP Démolition (1,5 M€ de chiffre d’affaires). « L’ambition de cette association est alimentée par le renforcement de nos activités en France, notamment sur les projets de démantèlement conventionnel et nucléaire, et l’exportation de son savoir-faire », indique Philippe Margarit, président de Ginger dans un communiqué. L’activité démantèlement nucléaire ne pèse que 1% du chiffre d’affaires de Ginger. Mais selon un porte-parole du groupe, contacté par le Moniteur, elle représente un potentiel d’affaires important dans les années à venir, « en raison de l’axe politique affiché par le nouveau gouvernement ». Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, a en effet évoqué la possibilité de fermer 17 centrales nucléaires à l’horizon 2025.

Gestion de l’amiante, valorisation des déchets, sûreté nucléaire…

 

Depuis le rachat du bureau d’étude Burgeap en 2016, Ginger peut compter sur les 20 ans d’expérience de Nudec (4,2 M€ de chiffre d’affaires) dans la gestion des risques radioactifs et de l’amiante. La filiale assure à la fois l’ingénierie de conception et la maîtrise des opérations sur le terrain. Sur son site internet, elle se présente comme l’un des rares ingénieristes qualifiés en France, capable de gérer une pollution mixte (chimique, amiante et radiologique) en milieu industriel et nucléaire.

Au total, le pôle « Deleo » comprendra 70 collaborateurs répartis sur une dizaine d’implantations en France. Ces professionnels seront notamment en charge de la gestion de l’amiante en site occupé, la valorisation des déchets, les études d’exécution de démolition ou encore les calculs de stabilité. Ils pourront également être sollicités pour soutenir les industriels du nucléaire dans le traitement des déchets radioactifs, la radioprotection, la sûreté nucléaire.etc

Avec un réseau composé de 70 agences, le groupe Ginger emploie 1500 collaborateurs en France, en outre-mer et en Afrique. Il affiche un chiffre d’affaires annuel de 160 millions d’euros.

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X