Energie

GEO PLC annonce une augmentation de capital

Mots clés : Efficacité énergétique - Politique énergétique - Réglementation thermique et énergétique

Dans un contexte de marché complexe – notamment le ralentissement de l’activité autour des Certificats d’économie d’énergie – la société de services en efficacité énergétique a annoncé lundi 7 septembre des résultats semestriels de bonne tenue.

Depuis janvier 2015, le marché spot des Certificats d’économies d’énergie est déprimé et la situation a encore empiré pendant l’été. En effet, le prix a presque chuté de moitié par rapport au début de l’année passant sous 1,9 euros/MWhc (contre plus de 3,2 €/MWh en janvier 2015).

Une situation qui impacte les sociétés de services en efficacité énergétique et qui a conduit récemment une société comme Certinergy à demander la protection du tribunal de commerce pour son activité CEE. Mais d’autres acteurs s’en sortent cependant. C’est le cas de GEO PLC.

« Le marché spot à 2 € le MWh, il faut s’y adapter, nous l’avons anticipé même si la chute des prix a été plus rapide que prévue, a ainsi expliqué Hugues Sartre, responsable des affaires publiques de GEO PLC, au Moniteur.fr. Nous baissons nos coûts et adaptons le montant de nos primes. Nous ne restons pas figés sur nos positions. les activités et modèles qui ne sont pas rentables doivent disparaître. »

Ainsi, GEO France, exploitant de la marque GEO PLC, a pu annoncer lundi 7 septembre un chiffre d’affaire semestriel de 37,8 millions d’euros avec un résultat net de 543 000 euros.

« Ces bons résultats sont dans la continuité des années passées » a explique Christophe Février, président de GEO France dans un communiqué.

Pas question de changer de stratégie même si la situation est tendue. « Pour GEO PLC, les CEE sont un dispositif vertueux dont la pérennité est assurée jusqu’en 2020 par la loi de transition énergétique pour la Croissance Verte » poursuit le communiqué. « Notre ambition est de travailler dans le temps long, où nous continuerons de proposer nos services aux meilleurs conditions du marché », a commenté par ailleurs Christophe Février qui a donc, fort de ces résultats, annoncé une augmentation de son capital – réservée aux actionnaires historiques – de 3,5 millions d’euros.

« Dans un climat de marché complexe, notre entreprise doit impérativement se diversifier et proposer de nouveaux services. Pour y parvenir nous aurons recours à de la croissance externe mais aussi au développement d’innovations internes », conclut Christophe Février.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X