Entreprises de BTP

Génie électrique et climatique : le P-DG de Cofely Ineo (Engie) prend la tête du Serce

Mots clés : Entreprise du BTP

Guy Lacroix, P-DG de Cofely Ineo (groupe Engie), a été élu, le 11 juin, président du Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (Serce). Malgré une nouvelle contraction de l’activité de ses membres en 2014, le syndicat espère beaucoup des grands projets nationaux pour ouvrir des perspectives plus réjouissantes.

Réuni en assemblée générale le 11 juin, le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (Serce) a élu à sa tête Guy Lacroix. Alain Le Du, qui présidait le syndicat, est désormais vice-président. A 64 ans, Guy Lacroix connaît bien les secteurs du génie électrique et climatique en tant que P-DG de Cofely Ineo, filiale du groupe Engie dédiée aux services à l’énergie pour les professionnels. Auparavant, il exerçait les fonctions de directeur général du groupe SEEE.

L’assemblée générale du Serce a été l’occasion pour ses 260 membres, PME et grandes entreprises, de faire un état des lieux de la conjoncture. Le chiffre d’affaires généré en France par la profession s’est établi à 16,7 milliard d’euros en 2014. Le baromètre trimestriel d’opinion réalisé auprès des entreprises du Serce attestait, fin décembre 2014, une contraction de l’activité, tous marchés confondus, de 1,5%, décrit un communiqué.

 

Plan « France Très Haut Débit » et véhicules électriques

 

La part de l’activité sur le marché tertiaire a légèrement baissé (39%, contre 41% en 2013), quand l’activité réalisée dans l’industrie est passée de 19,4% à 22% de part de marché. Les travaux d’infrastructures et de réseaux sont restés la part la plus importante de l’activité des entreprises du Serce, représentant 38 % en 2014.

Au rang des grands projets nationaux susceptibles de « doper » l’activité, le syndicat évoque le déploiement du Plan « France Très Haut Débit » (qui prévoit une couverture intégrale du territoire en très haut débit d’ici 2022) et des réseaux de bornes de recharge pour les véhicules électriques. Et comme il le martelait déjà début mars, le Serce a rappelé l’attente de la profession concernant la parution du décret sur la rénovation énergétique du parc tertiaire.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X