Entreprises de BTP

GCC, lauréat régional aquitain de la Clé d’or d’EGF-BTP

Mots clés : Entreprise du BTP

Le jury de la 8e édition a récompensé l’opération Promenade Sainte-Catherine à Bordeaux réalisée par GCC entre 2012 et 2015.

En hyper centre-ville de Bordeaux, l’entreprise générale GCC a mené de 2012 à 2015 un chantier hors norme. Grand architecte: Valode&Pistre. Denis Valode qui nous rappelait d’ailleurs lors de l’inauguration du site, en octobre 2015, qu’il avait commencé sa carrière à Bordeaux par la transformation des entrepôts Lainé (futur CAPC, Arc en Rêve).

Un site exceptionnel: 18 000 m2 de commerces et 10 000 m2 de logements répartis sur une dizaine d’îlots, dont deux bâtiments classés, à 200 mètres de l’Opéra de Bordeaux, et du «Triangle d’or» immobilier. Au confluent des deux artères commerciales les plus importantes de la ville: rue Sainte-Catherine et Porte Dijeaux.

L’entreprise GCC, mandataire de l’opération, a notamment piloté l’opération avec deux maîtres d’ouvrage: Redevco, la foncière du groupe C&A, dont le transfert de la boutique bordelaise a provoqué l’opération de commerces, et Nexity, promoteur des 100 logements en accession, dont une partie de logements sociaux confiés à Domofrance.

Outre les caractéristiques urbaines (nouvelle place centrale, deux nouvelles rues percées, un étalement sur deux niveaux des bâtiments et enseignes), le projet portait des contraintes techniques liées notamment utilisation de matériaux nobles: murs de sous bassement en moellons, parement en pierre de taille greffée sur la structure béton, bardage bois des logements en attique, tuiles en terre cuite, etc. Complexité supplémentaire: partir du site à forte déclivité (11 mètres de dénivelée), démolir les anciens locaux du journal Sud-Ouest, mener des fouilles archéologiques, et livrer une opération mixte de logements haut de gamme (et sociaux) et de commerces en hypercentre.

C’est aussi la pertinence du projet constructif qui a fait la force du projet porté par GCC auprès du jury: pour limiter les nuisances du chantier, et permettre a posteriori le cloisonnement des boutiques, l’entreprise a choisi de couler les planchers en béton nervurés sur place en limitant au maximum les retombées sur les quelque 10 000 m2 de planchers au sol (et 28 000 m2 de voile béton).
Le chantier, à tiroir, a également été relativement discret, malgré les contraintes d’accès, grâce à la réduction des impacts horaires adaptés au voisinage. Et grâce au choix de matériaux durables, à la réduction de la consommation énergétique et à la récupération d’eaux qui alimente la fontaine de la place centrale, l’ensemble a bénéficié d’une certification Breeam Very Good.

Enfin, le jury, présidé par Eric Wirth, président de l’ordre régional des architectes aquitains, a apprécié le risque pris par GCC d’un dossier signé en Prix Maximum Garanti au niveau de l’avant-projet sommaire (APS). Un risque payant, puisqu’il a sécurisé le maître d’ouvrage dans le cadre d’un prix réaliste. Bref, sur tous les critères, le dossier présenté GCC a convaincu le jury Sud-Ouest d’EGF, qui ira donc porter les couleurs au niveau national.

Petit clin d’œil, lors de la première édition en 2003, c’est le projet de Fnac (ex-Nouvelles Galeries), rue Sainte-Catherine à Bordeaux, porté par GTM GCS, qui avait décroché la clé d’argent au niveau national.

 

Focus

Le jury a également décerné à Demathieu et Bard, une mention spéciale pour son opération d’extension du Tribunal de grande instance de Périgueux, une opération tiroir, relativement complexe (5OO m2 au sol, entre deux maisons bourgeoises), où l’entreprise a géré en direct 3O entreprises sous-traitantes, avec les contraintes du fonctionnement d’un tribunal.

Etaient également présentées, deux belles opérations de taille très différente: la première phase de restructuration de la faculté des sciences de Bordeaux réalisée par Bouygues bâtiment Centre sud-ouest (AUA Paul Chemetov, architecte, avec Debarre-Duplantier et Franck Boutté). Autre dossier remarqué, la construction simultanée d’un Ehpad et d’un FAM à Saint-Denis-de-Pile par Cari-groupe Fayat Bâtiment pour Icade Promotion (Philippe Turcey, architecte).

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X