Paysage

Gazons sans phytosanitaires : les professionnels s’adaptent

Des semences de gazon plus résistantes favoriseront une transition indolore vers l’interdiction des produits phytosanitaires dans l’espace public. A moins de trois mois de l’application de cette mesure inscrite dans la loi de transition énergétique, ce message motive une campagne conjointe du Groupement national interprofessionnel des semences (Gnis) et de la Société française du gazon (SFG).

Pour mieux informer les particuliers et les collectivités sur les moyens de conserver de belles pelouses sans les doper aux produits chimiques de synthèse, deux sites d’information se réorganisent et s’interconnectent. Destiné au grand public, pelouses-net.com s’est enrichi de 11 tutoriels vidéo. « L’ancienne version du site ne permettait pas de guider le choix du consommateur non averti », justifie Julien Bouffartigue, secrétaire général de la section fourrages et gazons du Groupement national interprofessionnel des semences (Gnis). La finesse, la résistance aux maladies et la densité font partie des critères objectivés par l’organisme parapublic, associé pour ce site à la Société farnçaise du gazin (SFG), à l’association pour la promotion des gazons de qualité (Progazon) et au Groupe d’études et de contrôle des variétés et des semences (Geves).

 

Deux labels

 

La stratégie pédagogique en cours...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X