Paysage

Gazons pour sport d’élite : un nouveau rendez-vous professionnel

Mots clés : Sport

La première édition des « 48 heures du gazon sport pro » rassemblera l’élite des exploitants de terrains de sport professionnels, dans quatre disciplines : foot, rugby, équitation, golf. Profield Event attend 1 500 participants sur invitation, les 25 et 26 novembre au Stade de France.

« Suite au rachat de l’ancien salon Green Expo, exclusivement dédié aux greenkeepers nous avons décidé de rapprocher, dans un événement biennal, tous les métiers liés à l’entretien du gazon pour le sport professionnel ». Frédéric Bondoux, P-DG de Profield Events, dresse les contours de son dernier né : surtout connu par Salonvert qui, en 10 ans, s’est placé en tête des rendez-vous professionnels du monde des espaces verts, le spécialiste des salons, également actif dans l’agriculture et le BTP, crée un nouvel événement avec une ambition nationale.

 

Un monde en mutation

 

Un an avant l’Euro 2016 et trois ans avant la Ryder Cup – le « mondial du golf » qui, pour la première fois de son histoire, se jouera en France – les pelouses de l’élite sportive connaissent une mutation profonde : « Les chaînes de télé posent des exigences esthétiques qui s’ajoutent aux demandes sportives et sécuritaires des joueurs et des ligues. A cela s’ajoutent des enjeux transversaux comme la réduction des produits phytosanitaires ou les économies d’eau », analyse Frédéric Bondoux.

A l’heure du développement durable, les golfeurs doivent s’habituer à l’idée de jouer sur des gazons jaunissant en période de sécheresse. Mais la pratique de ce sport pourra s’étendre à la saison hivernale. Ce cumul d’exigences singularise le sujet : « Dans le sport amateur, le maire décide de tout. L’édition parisienne de Salonvert, où les collectivités ont pris leurs habitudes, restera le bon endroit pour traiter ce sujet », précise le P-DG de Profield Events.

 

Le jardinier au pouvoir

 

La mutation en cours dans le sport professionnel se révèle d’autant plus spectaculaire qu’elle succède à une longue période d’immobilité : « Du ballon au maillot, tout a changé dans le sport en une génération, sauf la pelouse », estime Frédéric Bondoux. Les blessures occasionnées par des terrains mal entretenus se traduisent par des coûts croissants, compte tenu de la rémunération des joueurs. Souffrant d’un grave déficit de compétences dans l’entretien, la France va souvent les chercher ailleurs : ainsi, le PSG a recruté Jonathan Calderwood, meilleur jardinier de la Premier League anglaise en 2009 et 2012.

Pour mener son site de Guyancourt (Yvelines) au top niveau mondial dans la perspective de la Ryder Cup, la fédération française de golf a embauché l’espagnol Alejandro Reyes. Ces recrutements renvoient à un défi managérial : « Dans les clubs étrangers, généralement propriétaires de leur stade, les jardiniers ont le pouvoir », rappelle Frédéric Bondoux. Le Real et l’Arsenal pourront en témoigner aux « 48 heures ».

 

Le français qui monte

 

En retard dans le domaine de l’entretien, la France présentera aux participants un fleuron en plein boom, dans la conception et la mise en place de surfaces hybrides qui associent des pelouses naturelles avec des fibres synthétiques : Natural Grass, qui s’impose désormais dans l’élite du rugby et du foot, et jusqu’au centre de formation de l’Arsenal, adapte son concept aux greens de golf et à l’équitation. « Notre technologie permet de renforcer les surfaces et de les rendre utilisables par tous les temps », précise son P-DG Bertrand Picard.

A raison de trois par jour pendant les 48 heures, des colloques à haute dose visent à répondre au besoin de mutualiser les compétences communes aux quatre sports visés… Et à créer les conditions pour éviter qu’à l’avenir, les plaques de gazon ne s’envolent à la première mêlée.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X