Entreprises de BTP

Gantois sauvé par un fonds d’investissements

En redressement judiciaire depuis 2004, les Etablissements Gantois dont les produits en métal sont très appréciés par les architectes viennent d’être rachetés par un fonds d’investissements basé à Londres, SISU Capital Limited. Le tribunal de commerce doit avaliser ce plan de continuation de Gantois le 12 octobre.

Ce fonds d’investissement européen spécialisé dans la reprise de sociétés en redressement, va investir 10 millions d’euros entre 2006 et 2008 pour « continuer l’activité et consolider l’emploi », selon Gantois qui n’a pas précisé le montant de la transaction.

Les Etablissements Gantois sont basés à Saint Dié dans les Vosges, mais aussi à Fismes (Marne) et Clairoix près de Compiège (Oise) et ils employent 572 personnes. La société fabrique des toiles métalliques, des tôles perforées et des grillages.
Gantois, qui a été placée en redressement judiciaire en juillet 2004, a perdu plus de 300 emplois au cours des deux dernières années et a récemment cédé des activités comme sa filiale Tolméga à Béthune (supports de câbles électriques) à l’allemand Hager.
Son chiffre d’affaires 2004 se montait à 64,7 millions d’euros. Son passif cumulé était de 38 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X