Industrie/Négoce

France Fermetures investit pour conforter sa croissance

Le fabricant français multi-spécialiste de produits de fermeture injecte 7 millions d’euros sur trois de ses sites de production afin de soutenir la croissance de son chiffre d’affaires. Il donne également un coup de jeune à son identité visuelle.

Galvanisée par une fin d’année 2015 en forte croissance (+20% de chiffre d’affaires au dernier trimestre), l’entreprise France Fermetures passe la vitesse supérieure. L’industriel spécialisé dans la fabrication de produits de fermeture (volets, portes de garage, rideaux, grilles…), qui a fêté ses 70 ans en 2015, a mis en place un vaste plan d’investissement sur trois ans. Un million d’euros est alloué au site de Massay (Cher) pour automatiser la gestion du stock et, lors d’un deuxième investissement qui sera réalisé en 2017, la découpe des portes de garages sectionnelles. Quatre millions d’euros sont investis sur le site de production de volets roulants de Boussac (Creuse) pour agrandir l’usine de 3 000 m2 supplémentaires, la doter d’une troisième profileuse et automatiser la gestion des stocks.

Enfin, deux millions ont été alloués à l’usine de Capdenac (Aveyron), qui fabrique volets et portes de garage en bois, en vue d’un agrandissement de 1 000 m2 pour le développement spécifique du volet battant en aluminium isolé, « un produit qui profite à plein du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) », explique Pierre-Alain Potier, directeur général délégué au marketing de France Fermetures. Au total, ce sont un peu plus de 10% du chiffre d’affaires de l’entreprise (65 millions d’euros) qui sont investis dans l’outil productif.

 

« Réveiller la belle endormie »

 

Largement positionné sur la rénovation, France Fermetures a pris le pari il y a deux ans de lorgner la construction de maison individuelle neuve via les négoces spécialisés en menuiserie. Un choix stratégique qui porte ses fruits à l’aune de la reprise de la construction neuve aujourd’hui. France Fermetures a également a voulu s’affranchir de son « image vieillissante » liée à son produit historique, la persienne en fer, en se façonnant une nouvelle identité visuelle. Un logo rafraichi, aux teintes d’orange, une « couleur chaude qui évoque de grandes marques premium », justifie Pierre-Alain Potier. « Etant donné l’étendue de nos gammes aujourd’hui, on a voulu réveiller la belle endormie et redynamiser notre image », décrit-il.

Considéré comme hétérodoxe il y a encore quelques années, le positionnement multi-spécialiste de France Fermetures semble lui réussir. « Le marché français de la fermeture se concentre de plus en plus, et l’on constate que les industriels s’inscrivent dans cette tendance en rachetant des activités ou en développant de nouvelles gammes de produits pour être en concurrence frontale avec nous », analyse le dirigeant.

France Fermetures fait partie du groupe SFPI, qui possède notamment Franciaflex, Faber et Sipa.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X