Entreprises de BTP

Forte hausse des défaillances d’entreprises au premier semestre

Les défaillances d’entreprises ont fortement augmenté au premier semestre 2003 par rapport au premier semestre 2002 (+8%) et concernent de plus en plus de « grosses entreprises », d’un chiffre d’affaires supérieur à 15 M EUR, selon une étude rendue publique par l’assureur-crédit Euler Hermes Sfac.
Ainsi, il y a eu 24.810 dépôts de bilan au premier semestre, soit le niveau semestriel le plus élevé depuis le premier semestre 1999, en hausse de 8% sur le premier semestre 2002 (22.979 dépôts de bilan) et de 24,5% sur le deuxième (19.918).

Tous les secteurs sont frappés, note l’étude, notamment le BTP (+15,5%), l’industrie (+11,6%) et les transports (+10,6%). « La dégradation de l’activité n’affecte plus seulement les entreprises évoluant dans les nouvelles technologies, mais s’est transmise à l’ensemble du tissu économique et à de nombreuses activités traditionnelles » note l’auteur.

Une reprise « forte » des dépôts de bilan est constatée dans toutes les régions, sauf la région parisienne (-8,7%) qui avait beaucoup souffert en 2002. Ainsi, la progression atteint 15% en moyenne pour l’ensemble des autres régions par rapport au premier semestre 2002.

Au premier semestre, 82 grosses entreprises ont été touchées par un dépôt de bilan, contre 67 l’an dernier à la même époque. Le chiffre d’affaires cumulé de ces défaillances a atteint 4,1 mds EUR contre 3,4 mds pour le premier semestre 2002. Au total, plus de 16.300 salariés sont concernés par ces grosses défaillances, voyant ainsi « leur emploi menacé à plus ou moins brève échéance » indique l’étude.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X