Emploi / Formation

Formation professionnelle : l’Afpa poursuit son redressement

Mots clés : Apprentissages

Malgré un contexte économique défavorable, l’Afpa enregistre en 2014 un chiffre d’affaires relativement stable et une hausse du nombre de stagiaires formés. L’Association reste sereine pour conduire l’acte II de sa Refondation (2015-2017).

Deux après le lancement de son plan de refondation, l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) confirme son retour progressif vers l’équilibre, même si celui-ci est ralenti par la conjoncture économique actuelle et les contraintes budgétaires des Régions.

Ainsi, le chiffres d’affaires de l’Afpa s’est établi à 754 millions d’euros en 2014 contre 757 millions d’euros en 2013. Cette stabilité est le fruit d’une commande publique globalement comparable à celle de l’an dernier, avec d’un côté une chute significative des crédits régionaux (-22 M€ dont -12 M€ uniquement pour les Pays-de-la-Loire) et de l’autre, le renforcement de l’engagement de l’Etat dans le cadre du « plan 100 000 »1 (+ 13 M€ sur les militaires, Domiens… et + 10 M€ sur Pôle Emploi).

Quelques indicateurs passent au vert avec, pour la première fois depuis 2009, une progression du nombre de stagiaires formés en 2014 (+ 1,5 %), et un marché des entreprises en progression (+2,3%) sensiblement supérieure à celle du marché (0 / – 5 %). De son côté, l’excédent brut d’exploitation est en progression significative, passant de -38 à -22 M€.

Autres indicateurs importants, ceux de l’utilité sociale de l’Afpa, qui progressent en dépit d’une conjoncture économique défavorable. Ainsi, le taux d’accès à l’emploi est repassé au-dessus de la barre des 60%, avec 60,7 % des stagiaires qui retrouvent un emploi dans les 6 mois maximum après leur formation. De plus, les emplois occupés sont de plus en plus pérennes, pour 50,4%. Enfin, le taux de jeunes sans qualification accueillis à l’Afpa continue à progresser depuis 2012 (+ 4 points par rapport à 2012 soit près de 35% des jeunes stagiaires Afpa).

 

 

1 Le « plan d’urgence pour l’emploi » annoncé en juin 2013 par François Hollande lors de la conférence sociale qui vise à créer nationalement 100.000 places de formation professionnelle supplémentaires.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X