Industrie/Négoce

Formatech 2017 : une convention, une position offensive contre Amazon et la création d’une école

Mots clés : Établissements sportifs couverts - Sport

Formatech 2017, la 4e du nom, s’est tenue à Marseille les 6 et 7 septembre, au stade Vélodrome de Marseille, à l’initiative d’Eqip, le groupement né de la fusion en cours de Fédis avec Seba.

Une convention riche en rendez-vous et en formations. Avec en prime une prise de position offensive contre Amazon et l’annonce de la création du Campus Eqip.

C’est un Formatech à haute densité symbolique qui s’est tenu les 6 et 7 septembre à Marseille. Par le lieu surtout puisque Eqip, le groupement qui opère actuellement la fusion de Seba et Fédis, a choisi cette année le célèbre Stade Vélodrome de Marseille pour magnifier, au-delà des forces et des qualités des uns et des autres, les ressources et le potentiel du travail d’équipe. Une thématique sur laquelle Eqip a encore insisté en faisant de Philippe Croizon l’invité d’honneur de la Convention. Philippe Croizon, celui qui, bien qu’amputé des 4 membres, a traversé la manche à la nage, relié les 5 continents (toujours à la nage), participé au rallye raid Paris Dakar… Un multirécidiviste de la performance a priori impossible qui, devant des adhérents Fédis et Seba, impressionnés et émus, a martelé un message simple : rien n’est impossible à condition de ne pas être seul…

Les adhérents Eqip l’auront compris, il ne tient qu’à eux de choisir un futur qui n’est pas écrit à l’avance, même si la présence  dans leur environnement concurrentiel d’acteurs tels qu’Amazon en inquiète plus d’un. Et c’est justement contre Amazon que  Philippe Nantermoz (Legallais – Fédis) et Eric Setin (Setin – Seba), deux des chevilles ouvrières d’Eqip ont, au cours de la Plénière de la Convention, ont tiré à boulets rouge. « Amazon est une pieuvre tentaculaire qui ne fera que détruire ceux qui travaillent avec lui » a affirmé le premier. « Le monde du web ne prendra jamais le temps nécessaire pour expliquer et démontrer l’utilité de vos produits et ainsi contribuer à la création de valeur » a déclaré le second, à l’attention des plus de 500 représentants des 157 fabricants présents.

Une déclaration faite juste après l’annonce de la prochaine création du Campus Eqip,  école ou cursus de formation à l’attention des futurs –ou actuels-  technico-commerciaux de l’univers de la Quincaillerie. Le Campus devrait être opérationnel dès le début 2018, avec la prise en charge d’une première promotion d’une soixantaine d’élèves pour une formation d’environ 250 heures. « Les élèves travailleront soit dans le cadre de contrats de professionnalisation, soit dans celui des Comptes personnels de formation. Objectif des adhérents Eqip : renforcer les compétences technico-commerciales de leurs équipes pour une meilleure valorisation des valeur-ajoutées et des innovations. A l’avantage prix d’Amazon, considéré par Eqip comme mortifère autant pour les fabricants que pour les distributeurs pour cause de destruction de valeur, Eqip propose en quelque sorte aux fabricants une sorte de nouvelle alliance, fondée sur l’investissement pour la compétence des équipes commerciales.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X