Profession

Fleur Pellerin fait vœu d’architecture

Mots clés : Architecture - Gouvernement - Manifestations culturelles

Lors de ses vœux à la presse, le 19 janvier, la ministre de la Culture et de la Communication a évoqué l’articulation entre le projet de loi « Liberté de création, architecture et patrimoine » et la future « Stratégie nationale pour l’architecture ».

« Le jour d’après. » Lors la cérémonie des vœux à la presse de Fleur Pellerin, la ministre de la Culture et de la Communication, lundi 19 janvier au matin, tout le discours s’est construit autour de cet objectif : ce qui doit être fait « le jour d’après », au lendemain des attentats perpétrés entre le 7 et le 9 janvier 2015, à Paris et dans ses environs. Rappelant que « la culture de la haine prospère partout où règne la haine de la Culture », la ministre a donc jugé plus que jamais primordial l’accès partout et pour tous à la lecture, aux musées, à l’art…

Fleur Pellerin a donc alors fait le panorama de l’action de son ministère dans les mois à venir, sur tous les dossiers qui lui incombent et donc également sur l’architecture. Pour la ministre, cette dernière «permet d’agir directement sur notre cadre de vie » et donc d’agir sur « les fractures sociales et des inégalités ».

 

Jeu des amendements

 

La ministre a ainsi évoqué à nouveau la future loi « Liberté de création, architecture et patrimoine », dont le projet doit être présenté en conseil des ministres en mars, et rappelé que l’élaboration d’une « Stratégie nationale pour l’architecture » est en chantier. Mais il reste apparemment à définir ce qui sera intégré dans la loi et ce qui relèvera de la Stratégie. Cette dernière sera en effet le fondement d’une politique plus incitative.

« Il n’est pas exclu que certaines mesures sur l’architecture soient inscrites dans la loi, mais tout n’a pas vocation à y être, comme les questions de sensibilisation à l’architecture par exemple », a simplement précisé la ministre. Il semble par ailleurs que si la rédaction de la loi n’est sans doute pas encore totalement achevée, elle pourrait être enrichie au cours du débat parlementaire, par le jeu des amendements.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Bonne année!

    C’est toujours un moment sympa, ces vœux à la presse. Surtout quand rien de concret n’est abordé, ni par l’orateur, ni par l’auditoire. Cependant, passé l’émotion reste le constat: cette profession se meurt. L’architecte laisse place aux constructeurs grâce aux politiques (PPP,CREM…). C’est un peu comme si la ministre de la Santé se félicitait du remplacement des médecins par les labos pharmaceutiques. Vous reprendrez bien un peu de champagne?…
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X