Réalisations

Fin de chantier pour la Philharmonie de Paris… un an après son ouverture

Les travaux de la grande salle philharmonique de la Porte de la Villette (XIXe arrondissement) s’achèvent. Plus d’un an après l’inauguration du bâtiment et cinq ans après le démarrage du chantier.

D’ici à la mi-février, les travaux de la Philharmonie de Paris seront terminés. Soit plus d’un an après l’inauguration du bâtiment, le 14 janvier 2015 par le président de la République, François Hollande, et en l’absence, très remarquée, de son concepteur, Jean Nouvel.

A l’époque, l’intégralité de la façade n’était pas terminée. En cause: les difficultés du façadier belge Belgometal VN, mis en liquidation judiciaire quelques mois plus tard. Le chantier a été repris par le mandataire du groupement d’entreprises, Bouygues Bâtiment Ile-de-France, qui a constitué une équipe en propre, se faisant assister de quelques spécialistes.

Les travaux achevés, le public pourra bientôt monter sur le toit de la Philharmonie, véritable belvédère offrant un nouveau point de vue sur Paris. «C’est en bonne voie, en mars peut-être, après avoir préalablement obtenu l’autorisation de la commission de sécurité», indique Patrice Januel, directeur délégué de l’Etablissement public de la Cité de la musique et de la Philharmonie de Paris.

 

Rencontre du public avec la salle

 

L’année qui vient de s’écouler a aussi été mise à profit pour procéder à des ajustements à l’intérieur du bâtiment. «Le jour de l’ouverture, l’essentiel des travaux était réalisé. Mais la rencontre du public avec cette grande salle symphonique de 2 400 places a fait apparaître de légers dysfonctionnements. Au cours de cette première saison, toutes les configurations possibles ont été utilisées, nécessitant des corrections. Elles ont principalement concerné les équipements mobiles et scénographiques. Les interventions ont été menées de nuit et pendant l’intersaison».

Au final, les travaux, démarrés en mars 2011, auront coûté 386 millions d’euros HT, financés par l’Etat et la Ville de Paris, la région apportant 20 millions d’euros.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X