Transport et infrastructures

Feu vert pour la ligne LGV Bordeaux Toulouse et Bordeaux Espagne

Mots clés : Gouvernement - Transport ferroviaire

Quelques semaines après qu’élus, RFF et préfet aient envoyé le tracé acté au niveau local, des deux nouvelles lignes à grande vitesse de Bordeaux à Toulouse et vers l’Espagne, le ministère approuve le tracé et les fonctionnalités de ces nouvelles lignes.

Le ministère des Transports a approuvé à travers une décision ministérielle, le tracé et les fonctionnalités de la ligne nouvelle Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne. Cette décision permet à RFF de préparer sa mise à l’enquête d’utilité publique, prévue à la fin du premier semestre 2013, pour une déclaration d’utilité publique attendue fin 2014. RFF qui voit sa feuille de route confortée, respecte ainsi les engagements pris pour la réalisation de ce grand projet structurant à l’échelle française et européenne.

La décision valide les propositions faites au Ministère par le Comité de Pilotage du 9 janvier 2012. Elle fait suite à une démarche nouvelle de concertation et d’études menée au long des quatre dernières années qui a permis de faire évoluer le projet aujourd’hui approuvé. Plus de 40% du tracé ont en effet été adaptés pour prendre en compte les propositions des acteurs locaux.

La décision ministérielle confirme également le rapprochement du projet de lignes nouvelles avec les aménagements à réaliser sur la ligne existante au Sud-est de Bordeaux et au Nord de Toulouse, qui, réunis dans un ensemble cohérent, permettront le développement de l’offre de transport régional et la desserte des deux métropoles par la grande vitesse.
Cette décision va permettre de démarrer la réalisation d’acquisitions foncières, mais également d’envisager des boisements compensateurs en amont de la déclaration d’utilité publique.

 

Focus

Le Grand projet ferroviaire du Sud-ouest

Ce projet porte sur 417 km de lignes nouvelles entre Bordeaux et Toulouse et entre Bordeaux et l’Espagne. Né de l’ambition des régions du Sud-ouest de développer une mobilité durable, ce projet contribue à la réalisation d’ici 2020 de 2 000 km de lignes à grande vitesse, dans le cadre du Grenelle de l’Environnement.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X