Aménagement

Feu vert au désensablement du Mont Saint-Michel

Le préfet de la Manche a signé mercredi le permis de construire du barrage sur le Couesnon qui doit permettre de désensabler le Mont Saint-Michel. Toutefois, aucune date pour le lancement des travaux n’a été officiellement fixée même le président de la région Basse-Normandie Philippe Duron table sur début juin.

Le barrage doit être construit sur le Couesnon, afin de remplir à marée haute ce cours d’eau situé face au Mont Saint Michel pour libérer les flots à marée basse : l’objectif est de créer un effet de « chasse d’eau » pour évacuer petit à petit les sédiments accumulés autour du célèbre site, classé depuis 1979 au patrimoine mondial de l’Unesco.
Le désensablement du Mont Saint-Michel passe également par le remplacement de l’actuelle digue-route reliant l’île à la terre par un pont-passerelle de 396 mètres de long.
Envisagé officiellement pour la première fois en 1995, le projet doit au total coûter 140 millions d’euros. Les travaux doivent durer deux ans et demi.
L’Etat financera à hauteur de 60% la part publique de l’investissement, contre 40% pour les collectivités locales. 17 millions d’euros seront apportés par l’Union européenne et 3 millions par l’Agence de l’eau.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X