Performance énergétique

Festival du biosourcé dans une école haut-rhinoise

Mots clés : Bois - Manifestations culturelles - Produits et matériaux

Bois, paille, terre, chaux: la construction de la nouvelle école commune aux villages de Bernwiller et Ammertzwiller (Haut-Rhin) cumule le recours aux matériaux naturels. Elle sera passive.

Elle commence à se faire une célébrité locale, l’école élémentaire «en paille» de Bernwiller. Présenté ainsi, le projet a de quoi susciter la curiosité. La matière naturelle constitue en fait son enveloppe extérieure. Elle a été récoltée par les élus, auprès des exploitants agricoles des deux villages de Bernwiller et Ammertzwiller dont elle accueillera les enfants. «Elle est livrée en bottes de 48 centimètres de large et 36 cm de profondeur. L’ossature bois contreventée est calepinée sur ces dimensions», complète Bruno Goetschy, architecte au cabinet D-Form, maître d’œuvre.

 

Dalle nervurée

 

Les murs se recouvrent d’un enduit intérieur en terre et d’un enduit extérieur à la chaux, de 5 cm tous deux. Ouate de cellulose et laine de bois renforcent quant à elles l’isolation. Le triple vitrage des menuiseries extérieures contribue un peu plus à l’objectif de performance énergétique visé: le passif. «Ce projet montre qu’atteindre un tel niveau est possible avec des matériaux biosourcés, malgré la forme complexe du bâti et une orientation compliquée de la parcelle, comportant des masques solaires», appuie Bruno Goetschy.

Mais le béton n’est pas absent… et il ne sera pas davantage étranger à la faible consommation attendue. Là où on le trouve, il joue à plein son rôle d’inertie thermique. Ainsi, la dalle portée nervurée procurera l’isolation au sol.

Le projet est lauréat d’un appel à projets «bâtiment passif» de la région Alsace, du pôle de compétitivité Fibres-Energivie et de l’Ademe.

Lancé à l’hiver 2014, le chantier n’a pu se terminer à temps pour accueillir les élèves dès cette rentrée. C’est après les vacances de février qu’ils prendront possession de leur école-référence.

 

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage: Sivom d’Ammertzwiller-Bernwiller;

AMO: Adauhr;

Architecte: Atelier D-Form;

Bureaux d’études: Optime (bois), Gettec (béton), Terranergie (thermique-fluides);

Entreprises: STP Mader et Pontiggia (terrassements et aménagements extérieurs), Gherardi (gros œuvre), Schwob (charpente bois ), Schonnenberger (étanchéité et bardage), Mura et P. Brey (menuiseries), Marion (isolation ouate de cellulose), Camille Bonhert (paille et enduits);

Surface: 535 m2 de surface de plancher (SP);

Coût d’opération: 1,5 million d’euros;

Calendrier: hiver 2014-février 2016.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X