Entreprises de BTP

Face à la crise, la Fédération rhône-alpine des travaux publics prend le taureau par les cornes

Mots clés : Travaux publics

Dans ce contexte particulièrement difficile, la Fédération régionale des travaux publics Rhône-Alpes entend rappeler aux élus leurs obligations et veut montrer qu’elle est force de proposition.

Rappeler combien l’investissement dans les infrastructures est essentiel à l’avenir nos territoires, tel est l’objectif poursuivi par la Fédération régionale des travaux publics Rhône-Alpes au travers de la publication d’un vade-mecum à destination des collectivités locales. Elle a également, aux côtés de la FRTP Auvergne, écrit aux sénateurs pour leur demander d’inscrire dans la loi de finances, le principe de la création de Fonds régionaux d’investissement.

 

Une mobilisation de tout le réseau

 

Syndicats de spécialité et sections TP des Fédérations départementales du bâtiment et des travaux publics, vont partir à la rencontre des élus locaux afin de les «convaincre de l’importance de sauvegarder l’investissement public et leur proposer de signer la Charte des 5 engagements», précise Jean-Marc Cornut, président de la Fédération régionale. Cinq engagements simples: préserver l’investissement public local, maintenir voire accroître les moyens consacrés à l’entretien des infrastructures, respecter les délais de paiement des entreprises, porter le montant des avances sur paiement à un minimum de 10 % du montant du marché TTC et détecter et éliminer les offres anormalement basses.

«Nous avons aussi en projet de concevoir, notamment avec la CCI de Lyon, des guides à destination des nouveaux élus locaux sur la commande publique, les différents financements en fonction des types de travaux, des présentations de nos métiers», ajoute le président de la Fédération régionale qui compte bien également s’attaquer aux projets locaux stoppés. En Rhône-Alpes, 25 projets ont été recensés.

 

Un nouvel observatoire régional

 

L’absence de grands projets ne doit pas dissuader les élus d’investir dans l’entretien des infrastructures et du patrimoine existant. Aussi, la profession vient, en partenariat avec la Cellule Economique Rhône-Alpes, de finaliser le baromètre annuel TP durable. «Cette nouvelle publication constitue un outil essentiel puisqu’il répertorie les données concernant le patrimoine d’infrastructures de Rhône-Alpes, son état, les actions de la maîtrise d’ouvrage en matière de développement durable et les démarches de la profession en ce domaine», détaille Jean-Marc Cornut.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X