Paysage

Fabemi franchit le cap de la vraie pierre

Mots clés : Aménagements extérieurs - Industriels du BTP - Produits et matériaux

L’un des plus importants fabricants français de pierre reconstituée pour l’aménagement extérieur se lance dans la pierre naturelle. Fabemi, titulaire de la licence du britannique Bradstone, emboîte le pas de ce dernier à partir de janvier 2016.

Le grès indien et le calcaire croate entrent dans les jardins de France, sous la marque Bradstone. Grâce à la capacité de stockage de son site proche de Montélimar, le français Fabemi, détenteur de la licence du fabricant britannique, se propose d’alimenter les grandes enseignes de négoce en matériaux de construction. Les prix annoncés, compris entre 40 et 70 euros/m2, ne s’éloignent guère des 60 euros du matériau principal de la marque dédiée aux entreprises de travaux paysagers.

 

Demande récurrente

 

Sans dissimuler l’impact du transport sur un bilan carbone estimé à 300 g de CO2/m2 pour sa nouvelle offre, au lieu de 135 pour son produit traditionnel, le spécialiste de la pierre reconstituée a souhaité répondre à une demande récurrente de dallage naturel. « Avant de choisir nos fournisseurs, nous avons vérifié qu’ils n’exploitaient pas des enfants », précise Jérôme de Mauroy, directeur marketing de Fabemi. Le coût de la main d’œuvre n’en explique pas moins la compétitivité de la pierre importée : le salaire mensuel des ouvriers croates atteint 600 euros. Les différences de coût de main d’oeuvre expliquent les difficultés des négociations que le français poursuit avec des carrières de calcaire de Bourgogne.

 

Interlocuteur unique

 

Parallèlement, le fabricant a mené à bien des tests de colles compatibles avec ses produits en béton, en pierre naturelle et reconstituée, commercialisés sous la marque Ideal Jardin. « Le client trouvera l’avantage de l’interlocuteur unique pour tous nos produits et ses accessoires », argumente Jérôme de Mauroy.

Pour la première année de sa diversification, Fabemi espère vendre 25 à 30 000 m2, afin d’aboutir au bout de trois ans à 150 000 m2. Sa production annuelle de pierre reconstituée atteint 1 à 1,2 million de m2, soit le tiers des surfaces produites par le Groupement d’intérêt économique Pierre reconstituée de France, présidé par Michel Tisseyre, directeur général de Fabemi. Ce groupement estime sa part à la moitié du marché national.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X