Culture

Exposition : «Eugène Beaudouin et Marcel Lods, architectes d’avant-garde»

Mots clés : Architecture - Manifestations culturelles - Musées - galerie

Le Musée d’histoire urbaine et sociale de Suresnes (MUS) proposera, du 8 novembre au 24 juin 2018, en partenariat avec la Cité de l’architecture, une exposition sur ce duo d’architectes pionniers…

Au cœur des années 1930, Eugène Beaudouin (1898-1983) et Marcel Lods (1891-1978) marquent profondément l’histoire de l’architecture moderne. Leur œuvre, caractérisée par l’enjeu de l’aménagement urbain de la banlieue parisienne et par l’industrialisation du bâtiment, occupe une place unique dans l’avant-garde en France. Leur agence a en effet réalisé une œuvre pionnière dans le domaine de la préfabrication avec la construction des premiers grands ensembles préfabriqués que sont la Cité du Champ-des-oiseaux, à Bagneux, et la Cité de la Muette, à Drancy, en s’associant avec des ingénieurs comme Jean Prouvé ou Eugène Mopin. Ils sont également les auteurs, à Suresnes, de la célèbre Ecole de plein air et, à Clichy, de la maison du Peuple.

L’exposition du MUS vise à expliquer les nombreux projets imaginés et réalisés entre 1928 et 1940 par les deux architectes qui se sont intéressés à l’habitat collectif, aux équipements, mais aussi aux aéroclubs et à l’urbanisme. L’exposition expliquera également la restauration emblématique du globe de l’Ecole de plein air, menée en 2017 par la ville de Suresnes avec le soutien de la conservation régionale des monuments Historiques de la Direction régionale des affaires culturelles. Cette restauration pose la question de l’avenir de l’Ecole de plein air et plus largement du patrimoine bâti de Beaudouin et Lods.

Trois autres bâtiments classés (la cité de la Muette de Drancy et la maison du Peuple de Clichy) et inscrit (le garde-meuble Odoul) au titre des Monuments historiques ont bénéficié – ou devraient prochainement bénéficier – d’une restauration. Des interventions qui soulèvent nombre de questions : le classement assure-t-il la préservation? Comment adapter un monument ancien à la société d’aujourd’hui? Doit-il  conserver l’usage pour lequel il a été construit? Qui utilise et qui utilisera ces locaux? Comment concilier techniques anciennes et normes actuelles du bâtiment existant? Etc.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X