Culture

Exposition : à l’Arsenal, l’art s’empare de l’architecture

Mots clés : Architecture

Jusqu’au 17 janvier prochain, le centre parisien dédié à l’architecture présente une sélection d’œuvres contemporaines qui interrogent le rapport des artistes à l’architecture.

L’architecture, quand l’artiste s’en empare, peut être aride, aérienne, transparente, imposante, scintillante, silencieuse, hiératique, immaculée, multicolore, grise, décrépite, blême, bancale, bruyante, grinçante, oppressante… C’est en tout cas un matériau que les plasticiens aiment pétrir comme on peut s’en apercevoir au Pavillon de l’Arsenal. Ce centre d’information de la Ville de Paris dédié à l’architecture et à l’urbanisme, que l’on fréquente davantage pour découvrir des projets et des réalisations parmi les plus concrets, ouvre en effet ses salles à la création artistique, du 16 octobre au 17 janvier. Il révèle ainsi des visions d’artistes qui ne sont certainement pas enchanteresses, ni complètement accablantes. Mais parfois tout à fait fascinantes.

 

Panorama

 

L’exposition «  Artistes et architecture – Dimensions variables » ne cherche pas « à épuiser le sujet ». A écouter ses deux commissaires, le galeriste Didier Gourvennec Ogor et le producteur d’œuvres, Grégory Lang, voilà qui serait de toute façon impossible. « Tous, à un moment donné, abordent ce rapport dans leur travail », expliquent-ils en effet. Ils ont donc sélectionné les travaux de 56 artistes du monde entier pour établir un panorama des différents regards sur la ville.

Photographies, peintures, sculptures, installations ou vidéos sont signées de noms parfois très connus – Anish Kapoor, Daniel Buren, Dan Graham… – et parfois beaucoup moins. Les créateurs sont en tout cas tous plasticiens, et non pas des architectes, et surtout aucune des œuvres n’a été sortie de collections publiques. Elles ont été prêtées par des privés, des galeries voire leurs créateurs. « Ce qui fait qu’elles n’ont jusqu’alors pas ou peu été vues », soulignent Didier Gourvennec Ogor et Grégory Lang. Cette liaison qu’entretiennent les artistes avec l’architecte est plus documentée encore dans l’ouvrage qui accompagne l’exposition qui, en détaillant le travail de 264 créateurs, est bien davantage qu’un catalogue.

 

– «  Artistes et architecture  – Dimensions variables », jusqu’au 17 janvier 2016 au Pavillon de l’Arsenal, 21 boulevard Morland à Paris (IVe). Entrée libre. www.pavillon-arsenal.com

– Ouvrage aux éditions du Pavillon de l’Arsenal : 19 x 30 cm, 532 pages, 400 illustrations. Prix : 40 €.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X