Performance énergétique

ExpéRénos : 12 lauréats vont expérimenter des idées nouvelles pour faciliter la rénovation énergétique des logements

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Démarche environnementale - Efficacité énergétique

En octobre dernier, l’Ademe, en partenariat avec le Plan Bâtiment Durable, lançait un appel à expérimenter pour tester sur le terrain de nouvelles idées destinées à massifier la rénovation énergétique en faisant notamment émerger une offre privée de rénovation qui rassure les ménages. Les 12 lauréats vont être accompagnés durant les deux premiers trimestres 2018.

A la suite du rapport de Jean-Pascal Chirat, délégué général du Club de l’Amélioration de l’Habitat, et Frédéric Denisart, architecte, élu au Conseil National de l’Ordre des Architectes sur la massification des opérations de rénovation énergétique des logements, le Plan Bâtiment Durable et l’Ademe ont mis sur pieds l’exercice « Booster de la rénovation », un atelier d’idéation de 2 jours. Le résultat de cet exercice est un cahier d’idées présentant 50 pistes de projets sur 6 axes. Ces idées ayant besoin d’être testées plus en détails, l’Ademe et le « Plan Bât » ont donc lancé un appel à expérimenter intitulé « Expérénovations ».

Le succès a été au rendez-vous avec plus de 80 candidatures reçues de la part d’organismes très variés : start-up, espaces-info-énergie, collectivités, architectes, grandes surfaces de bricolage, associations, bureaux d’études, agences de communication, etc…

12 projets ont été retenus et l’objectif à long terme est de généraliser sur le terrain des idées qui auront fait leurs preuves de manière concrète. Pour ce faire, les projets lauréats vont bénéficier d’un accompagnement technique et d’un suivi particulier de la part de l’Ademe et du Plan Bâtiment Durable pendant six mois. Cet accompagnement ira du conseil juridique au marketing, en passant par de la mise en réseau, de la mise en visibilité et de l’appui méthodologique pour lancer les prototypes.

L’étape suivante sera de travailler sur le « parcours usagers » du particulier pour rendre les travaux de rénovation encore plus désirables et faciles et ainsi changer d’échelle.

Le travail de préparation des expérimentations de terrain débute et les résultats seront livrés courant juin lors d’un évènement ouvert à tous.

 

Les 12 « ExpéRénovations »

 

3 projets autour du VEFA (« Vente en Etat Futur d’Achèvement ») Réno qui se concentrent sur le moment stratégique de la transaction immobilière pour proposer à un acheteur d’acquérir une « version » énergétiquement rénovée du logement. Ces projets seront testés dans le département des Deux-Sèvres par m² (maître d’oeuvre), Acthe (BET), la plateforme territoriale de rénovation ACT’e située sur la Communauté de communes du Thouarsais et une agence immobilière ; à St Brieuc par l’ALEC Pays de Saint-Brieuc ; en Grand Est à travers le dispositif Oktave.

L’intégration des agents immobiliers dans le jeu d’acteur de la rénovation énergétique et leur formation à la rénovation sera testée via 2 projets : par l’ALEC de la métropole grenobloise et par la Maison de l’Habitat Durable de Lille. Dans ce dernier cas les questions de précarité énergétique subies par les locataires seront abordées ;

Un projet porté par la FédAC (FEDération des Accompagnateurs à l’autoproduction et à l’entraide dans le bâtiment) relatif à l’auto-rénovation accompagnée sera travaillé sur 5 territoires en France. Il s’agira de creuser les aspects assurantiels de cette pratique ;

Le potentiel de massification des dynamiques de rénovation collectives à l’échelle d’un quartier sera testé par l’ADIL de la Drôme via le projet Eco-Lôti ;

Le « pop up réno » (corner d’information pour le public) sera testé en Nouvelle Aquitaine par l’ADIL 79 (Agence Départementale d’Information sur le Logement) ;

Le dispositif du tiers payant artisans sera travaillé de manière collective par deux structures nancéiennes : l’association Camel et l’ALEC Nancy Grands Territoires. Sous un format similaire au tiers payant de la sécurité sociale, il s’agira d’alléger le poids financier de l’avance des travaux par le particulier en attendant le versement des aides publiques ;

– Enfin, 3 projets relatifs à la sensibilisation des particuliers sur le sujet de la rénovation énergétique seront testés. #ECOL’HOME engagera une démarche de sensibilisation en milieu scolaire via un test sur Orléans porté par l’ADIL – EIE (Espace Info Energie) 45. Les « Journées du patrimoine ordinaire » et l’émission « Bonjour chez vous » développés par tema.archi viendront quant à elles compléter ces dispositifs en jouant sur l’envie et la valorisation patrimoniale.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X