Profession

Exé fait le buzz avec ses contrats à obligation de résultat

Mots clés : Conception - Télécommunications

Le bureau d’études nantais en maîtrise d’œuvre d’exécution s’engage contractuellement sur les délais, les budgets, la qualité et le fait savoir avec humour à travers une web-série qui se moque gentiment des travers du bâtiment.

 

«50 nuances de mails». C’est le quatrième épisode de «Bienvenue au chantier», une web-série conçue par le bureau d’études en maîtrise d’œuvre pour promouvoir ses nouveaux contrats avec obligation de résultat. Sur la musique des dents de la mer, on y voit un promoteur ignorant obstinément les multiples messages laissés par un acquéreur inquiet avant de passer sa colère sur la maîtrise d’œuvre… Traités avec le même ton humoristique, les épisodes précédents – «Le délai», «La livraison de l’appartement», «Le coût de la construction» – sont tout aussi savoureux tant ils renvoient à des situations quotidiennes de tous les acteurs de la construction. «L’humour nous permet de prendre du recul, sans pour autant ignorer les problèmes d’un métier qui a beaucoup évolué» commente Olivier Briand, président de ce bureau d’études créé il y a bientôt 10 ans et qui a ouvert une agence à Rennes l’année dernière.

Ces problèmes, Exé les soulève avec humour dans cette mini-série, mais tente aussi de les résoudre avec une nouvelle offre où le bureau d’études va jusqu’à s’engager contractuellement sur un nombre maximum de réserve à la livraison. «Nos clients sont demandeurs d’une exigence de résultat, mais ça ne correspondait pas à l’engagement contractuel de la maîtrise d’œuvre vis-à-vis de la maîtrise d’ouvrage alors que ça existe pour les contractants généraux» explique Olivier Briand.

Le bureau d’études a donc revu son organisation et refait les contrats de travail des huit salariés pour pouvoir proposer aux clients une offre correspondant à leurs attentes. Quatre nouveaux contrats ont donc été créés: Exé+délais (engagement sur la date de livraison), Exé+éco (engagement sur le respect du budget travaux à la signature des marchés), Exé+quali (engagement sur le nombre de réserves) et Exé+zen où le bureau d’études va jusqu’à prendre en charge une partie de la relation que le promoteur peut avoir avec son client final. «Le principe est simple, si nous remplissons nos obligations, nous avons une prime» résume Olivier Briand.

 

Episode 1: «Le délai»

 

Episode 2: «La livraison de l’appartement»

 

Episode 3: «Le coût de la construction»

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Re primes

    « Le principe est simple, si nous remplissons nos obligations, nous avons une prime» résume Olivier Briand. » Ou comment faire payer en plus son client pour le travail qui DOIT être fait au départ !!!! Mais il faut souvent l’accrocher à moindre coût !! Ce travail est tellement mal fait auj qu’il faut une prime quand il est bien fait ! Alors, dumping ou escroquerie ?
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X