Chantiers

Eurovia lance Power Road, la route à énergie positive

Mots clés : Démarche environnementale - Entreprise du BTP - Réseau routier

Infrastructure a priori passive, la route est aujourd’hui capable de rendre des services énergétiques. Eurovia lance officiellement aujourd’hui la route « à énergie positive », qui capte la chaleur du soleil pour la stocker puis la restituer dans le but de chauffer les bâtiments alentours ou d’en déneiger sa surface.

La route se réinvente. Finie la traditionnelle infrastructure passive, place aujourd’hui à la route « à énergie positive ». Conçue et développée par Eurovia*, et soutenu par le Programme Investissements d’Avenir (PIA) de l’Ademe (Agence de l’environnement et la maîtrise de l’énergie), ce nouveau concept routier, dénommé « Power Road », ajoute une nouvelle fonction à la route : la production d’énergie thermique. « L’énergie, captée à partir des rayonnements solaires, peut être stockée puis restituée, en circuit court, aux bâtiments et aux infrastructures environnants (résidences, immeubles de bureaux, éco-quartiers, piscines, etc.) via un système de pompes à chaleur », explique Ivan Drouadaine, directeur technique et recherche de la filiale routière de Vinci.

En complément de sa fonction de support pour la mobilité, la route est aussi capable de fournir des services énergétiques. « Notre système est réversible. L’énergie solaire thermique ainsi récupérée peut également être utilisée pour déneiger et déverglacer les voiries ou les pistes d’aéroports, avec l’avantage de réduire les interventions de salage. En été, le captage de chaleur en surface permet de refroidir les chaussées et peut ainsi contribuer à résorber les îlots de chaleur urbain », avance le responsable. Et d’ajouter : « Pour la première fois, en stockant la chaleur, on déphase dans le temps la production et la consommation d’une énergie renouvelable. »

 

Production et consommation d’énergie déphasées


Techniquement, Power Road consiste en un échangeur thermique intégré directement dans la chaussée, « sans que cette dernière perde ses caractéristiques mécaniques, de sécurité, de confort et de durabilité », tient à préciser Ivan Drouadaine. « Notre innovation est basée sur un concept simple. Il s’agit, pour l’essentiel, de tubes de polymère recyclables, placés dans la couche de liaison – à moins d’une dizaine de centimètres de profondeur –, dans lesquels circule un fluide caloporteur. C’est ce liquide qui capte l’énergie solaire thermique pour être ensuite pris en charge par des pompes à chaleur, ou stockée, par exemple, dans un champ de sondes géothermiques verticales placées à proximité de l’infrastructure », explique le directeur d’Eurovia.

La filiale de Vinci cherche aujourd’hui à industrialiser au maximum sa technologie, avec pour but notamment de ne pas allonger le délai de réalisation des travaux de plus de 15 % par rapport à un chantier « traditionnel ». En outre, le coût induit par cette innovation « reste du même ordre de grandeur que tout investissement routier classique, que ce soit en construction neuve comme en rénovation », indique Ivan Drouadaine.

Depuis août dernier, Eurovia a mis en œuvre un démonstrateur « grandeur nature » sur la commune de Pontarlier (Doubs). L’objectif ? Assurer le déneigement d’un parking de 4 400 m² avec un dispositif de diffusion de chaleur de 3 500 m². Dans cette expérimentation, cette dernière est issue de la valorisation des déchets ménagers de la ville. « A l’horizon 2019, nous aurons testé toutes les applications possibles de Power Road, ce qui nous permettra de régler le dimensionnement thermique du dispositif au plus près des besoins de nos clients », assure l’ingénieur. Selon lui, plusieurs gestionnaires routiers se seraient déjà montrés intéressés par cette « route thermique ».

 

* En réseau avec des partenaires publics et privés, comme l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar), le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA Tech) et le bureau d’ingénierie spécialisé Burgeap.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X