Marchés privés

Europe : la liste des grands travaux d’infrastructures prioritaires s’élargit

La Commission européenne propose de compléter la liste des projets européens d’infrastructures prioritaires définis à Essen en 1994, en y ajoutant notamment une liaison ferroviaire à grande vitesse à travers les Pyrénées.
La Commission veut également insérer dans la liste le système global de positionnement par satellite Galileo, le TGV/train combiné à grande vitesse est-européen, le pont-tunnel du Fehmarn Belt entre le Danemark et l’Allemagne, l’amélioration de la navigabilité du Danube entre Straubing et Vilshofen (Bavière), l’interopérabilité des TGV de la péninsule ibérique.
Elle propose en outre d’ajouter la construction d’une ligne mixte fret-TGV entre Montpellier et Nîmes, et l’extension du projet du Brenner entre Munich et Verone.

Tous ces nouveaux projets représentent 66 milliards d’euros, selon la Commission.
Par ailleurs, la Commission propose d’augmenter le soutien communautaire pour les travaux visant à résorber les goulets d’étranglement du transport ferroviaire européen, en autorisant l’Europe à investir jusqu’à 20% du montant des travaux, et non 10% comme jusqu’à présent.

Toutes ces propositions – qui devront encore être approuvées en Conseil des ministres de l’Union européenne – constituent une première traduction concrète du Livre Blanc sur les Transports, adopté par la Commission début septembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X