Entreprises de BTP

Etats-Unis : Enron donne un gazoduc à Dynegy

Le courtier en énergie en américain en faillite, Enron a accepté de céder un de ses gazoducs à son concurrent Dynegy après avoir un temps contesté un contrat mais continue de lui réclamer 10 milliards de dollars de dommages, selon un communiqué reçu vendredi 4 janvier 2002.

Dynegy avait proposé début novembre de racheter Enron avant de retirer cette offre le 28 novembre après la découverte de nouvelles irrégularités dans la comptabilité du groupe. Il avait avancé 1,5 milliard de dollars à Enron prenant le précieux gazoduc de 16.500 miles en garantie.

Lorsque Dynegy avait mis fin aux pourparlers de fusion il avait réclamé le gazoduc mais Enron s’était refusé à le céder.
L’accord à l’amiable conclu jeudi soir prévoit finalement que Dynegy paye 23 millions de dollars à Enron en échange du gazoduc.
Enron a également obtenu l’extension d’une option de rachat du gazoduc jusqu’à la fin juin 2002.

En revanche, les deux groupes ne se sont pas mis d’accord sur les 10 milliards de dollars de dédommagement réclamés à Dynegy par Enron pour avoir mis fin aux négociations de rachat.
Le retrait de Dynegy avait scellé le sort d’Enron et obligé l’ex-numéro un mondial du courtage en énergie à se mettre sous la protection de la loi sur les faillites (chapter 11) aux Etats-Unis.

Enron, qui a réalisé en 2000 un chiffre d’affaires de plus de 100 milliards de dollars s’est effondré zen quelque semaines en raison de graves difficultés financières liées à la fois à des irrégularités comptables et à des investissements douteux.

Il s’agit de la plus grosse faillite de l’histoire américaine.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X