Entreprises de BTP

Escapade milanaise pour hommes du bois

Mots clés : Bois - Charpente - Menuiseries

Des experts de la construction bois se sont donné rendez-vous à l’exposition universelle de Milan pour parler des dossiers d’avenir de la filière dans le pavillon français, écrin de bois et vitrine du savoir-faire français.

Un parfum d’Italie pour l’Union nationale artisanale Charpente-menuiserie-agencement (UNA CMA) de la Capeb. Son président Jean-Marc Desmedt a emmené deux jours son équipe à Milan, pour l’exposition universelle. A ce voyage, organisé avec Rockwool France, participaient aussi quelques personnalités de la filière bois : le président de l’Union nationale des industries françaises de l’ameublement (Unifa) Dominique Weber, le président du Centre d’information et de documentation sur le bruit (CIDB) Dominique Bidou et Anne Vinit, secrétaire générale du Groupement technique français contre l’incendie (GTFI).

 

Enjeux de filière

 

L’occasion pour ces professionnels de discuter des grands enjeux de la filière. En matière d’incendie, l’UNA CMA de la Capeb a présenté le résultat des différentes campagnes d’essais conduites en laboratoire pour comprendre le comportement au feu des façades bois. Des expériences qui ont démontré l’insuffisance de la réglementation actuelle et qui devraient conduire à faire évoluer les textes en vigueur. La filière travaille à l’élaboration d’un guide de solutions techniques qui devraient mieux orienter les professionnels sur ce thème.

Reste un sujet clé : le confort d’été, essentiel à l’aube des bouleversements liés au changement climatique. Les représentants de Rockwool ont écouté attentivement les échanges, les solutions d’isolation se retrouvant au devant de la scène pour répondre à ces enjeux. Des questions d’autant plus cruciales pour la filière bois que l’Etat maintient l’effort autour du plan issu de la Nouvelle France industrielle, pour développer les immeubles de grande hauteur en bois. Plan dont l’un des deux pilotes s’appelle Dominique Weber, présent dans l’assistance.

 

Exposition universelle

 

Le voyage à Milan a aussi été l’occasion de visiter l’exposition universelle, et en particulier le pavillon français, bâti par l’entreprise Simonin. L’un de ses fondateurs, Dominique Simonin, était présent pour accueillir la délégation et lui présenter ce projet-phare. Conçu par l’agence X-Tu, le bâtiment a été réalisé en bois résineux français dans les ateliers de l’entreprise, en Franche-Comté, puis assemblés à Milan. Le choix du bois pour cet emblème français a de quoi rassurer les professionnels sur l’engagement national en faveur de ce matériau. Et à déambuler dans les allées de l’exposition, on constatait sans peine que le phénomène dépassait largement la France, puisque deux tiers des pavillons avaient eux aussi fait appel au bois.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X