Industrie/Négoce

Equipements de BTP : les importations plongent

Mots clés : Entreprise du BTP

Le plongeon des commandes d’engins de BTP constitue le gros point noir conjoncturel, dans le baromètre présenté le 29 janvier par la fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l’électronique (Ficime).

A moins 9,4 % de chiffre d’affaires au premier semestre 2015, les perspectives d’achat des importateurs d’équipements pour le BTP prolongent les chiffres médiocres enregistrés au second semestre 2014 : la chute libre de la branche mécanique de la fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l’électronique (Ficime) s’est amorcée à moins 13,4%.

Ces contreperformances contrastent avec le bilan globalement stagnant dressé par cette fédération de syndicats d’importateurs et de distributeurs qui totalisent 45 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour 417 000 emplois et au sein de laquelle le BTP pèse 2,7 milliards pour 10 000 salariés. Explication de Jean-Marie Osdoit, président du syndicat des entreprises internationales de matériels de Travaux publics, mines carrières, bâtiment et levage (Semat), membre de la Ficime : « L’arrêt des investissements publics pénalise le BTP ». Jean-Marie Osdoit n’accorde aucun crédit à l’hypothèse de vases communicants entre la chute des commandes d’équipements de Travaux publics et le flamboiement des moteurs industriels, pointé par la Ficime à hauteur de + 16,7 % au second semestre 2014 : un effet spectaculaire des nouvelles normes anti-pollution.

 

Trade in France

 

Parmi cinq propositions soutenues par la Ficime pour défendre la France face aux aléas du commerce international, le Semat met l’accent sur le label « Trade in France », en cours de discussion avec le ministère des Affaires étrangères. « La France jouit d’une logistique extrêmement bien organisée pour couvrir les marchés africains, en pleine expansion », argumente Alain Rosaz, président de la Ficime. La promotion de ce potentiel passe par un regain d’attractivité internationale des salons professionnels français. « La prochaine édition d’Intermat apporte un bon exemple, avec les journées consacrées à l’Algérie, à la Tunisie ou au Moyen-Orient, mais aussi avec l’accord signé par World Concrete, qui a choisi ce salon français des matériels de TP pour sa promotion européenne », note Jean-Marie Osdoit.

Petit poucet de la Ficime, le secteur des outillages électroportatifs et espaces verts, qui concerne souvent les mêmes entreprises que le BTP, affiche, par contraste, une bonne santé : le premier semestre 2015 reste orienté au vert avec + 2,6 % en chiffre d’affaires, après une année 2014 soldée à + 3,5 %.

 

Focus

Cinq propositions clé des importateurs et distributeurs

–         Créer l’accompagnateur public de projet d’investissement étranger (Appie)

–         Faire de la France la plateforme pour les filiales françaises de sociétés étrangères

–         Relancer une politique de salons professionnels

–         Encourager ses adhérents à mettre en relation les jeunes entreprises innovantes françaises avec les grands importateurs et distributeurs.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X