Environnement

Environnement sonore : le palmarès du Décibel d’Or

Mots clés : Gouvernement

Pour cette 17e édition, Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, et Christophe Bouillon, président du Conseil national du Bruit (CNB), ont récompensé 12 lauréats dans 5 catégories…

Les trophées du Décibel d’Or 2016 ont été remis à Paris le 5 décembre 2016 à la Fondation Cartier pour l’art contemporain (XIVe). Créé en 1991, ce concours récompense les acteurs (industriels, élus, enseignants, concepteurs, etc.) faisant preuve de réalisations innovantes ou remarquables, en matière d’amélioration de l’environnement sonore.

Le jury 2016, présidé par Christophe Bouillon, a retenu 12 lauréats dans 5 catégories.

VILLES ET TERRITOIRES
Reims Métropole et la Ville de Reims remportent un Décibel d’Or pour leur politique globale de recherche d’actions convergentes d’amélioration de l’environnement sonore et de la qualité de l’air.

La Métropole Nice Côte d’Azur obtient un Décibel d’Argent pour le pool de six véhicules électriques équipés de capteurs environnementaux (air, bruit), une démarche intégrée dans les actions du Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement et dans le plan de la Smart city.

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT
Bruitparif se voit attribuer un Décibel d’Or pour la Mallette pédagogique «Kiwi?», un outil de sensibilisation pour une écoute sans risque.
Cap Enfants reçoit un Décibel d’Argent pour son concept de crèche à haute qualité acoustique, et
son projet pédagogique de développement de l’écoute des jeunes enfants au travers notamment d’une bulle musicale.

MATÉRIAUX ACOUSTIQUES ET SYSTÈMES CONSTRUCTIFS
La société Doortal se voit décerner un Décibel d’Or pour le bloc porte métallique Phoniplus 55 associant des performances acoustiques exceptionnelles à des qualités en matière d’accessibilité, de résistance au feu et de sécurité exigées dans les ERP.

PRODUITS, OUTILS ET MÉTHODES
La société Recépieux remporte un Décibel d’Or pour son procédé dit de «pré-recépage» de découpe du béton permettant de remplacer le perçage bruyant au marteau-piqueur par un procédé chimique silencieux.

Arep obtient un Décibel d’Argent pour le système de sonorisation «intelligent» des quais sensibles permettant l’intelligibilité des annonces sonores tout en limitant les nuisances alentour.

RECHERCHE
Qualitel, le CSTB et le FCBA reçoivent un Décibel d’Or pour le projet «Acoubois» qui permet de prédire les performances acoustiques d’un bâtiment à ossature bois et de mieux prendre en compte notamment les basses fréquences.

L’Inria et la Ville de Paris sont récompensés par un Décibel d’Argent pour Ambiciti, une application de mesure de la pollution en ville qui permet notamment à chaque citoyen de quantifier les expositions individuelles et collectives à la pollution au bruit.

L’université de Genève, l’université de Grenoble, le CNRS et le CHRU de Grenoble se voient attribuer un Décibel d’Argent pour la mise en évidence des effets négatifs du bruit sur la sensorialité des nouveau-nés et la préconisation d’actions à mener au sein des services de néonatologie.

PRIX SPECIAUX
La Bibliothèque Nationale de France (BNF) et ses 23 partenaires européens (bibliothèques nationales, institutions et centres de recherche sur le son, universités), répartis dans 12 pays, pour Europeana sounds, une banque de données rassemblant 500 000 enregistrements sonores (musiques, langues, dialectes, environnements sonores…).

Le Centre de recherches historiques UMR CNRS/EHESS pour le parcours sonore dans le Paris du XVIIIe siècle : «Gens de la Seine» qui fait le pari du son pour faire revivre la Capitale.

Enfin, sur proposition du jury un Décibel d’Or est attribué à Alice Debonnet-Lambert, directrice du Centre d’Information et de Documentation sur le Bruit (CIDB), de 1978 à 2016, pour son action en faveur de la lutte contre le bruit et sa participation active à l’amélioration de la qualité de l’environnement sonore de tous.

Informations complémentaires sur : www.bruit.fr

 

 

Focus

Le jury 2016

Christophe Bouillon, président du Conseil National du Bruit, président du jury ;

Dominique Bidou, président du Centre d’Information et de Documentation sur le Bruit (CIDB) ;

Pascal Boureau, Maire adjoint de Blagnac, Association Ville et Aéroport ;

Xavier Carniel, Cetim ;

Jean-Baptiste Chéné, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment ;

Jacques-Franck Degioanni, Journaliste, Le Moniteur ;

René Gamba, Cinov-Giac ;

Philippe Herzog, Société Française d’Acoustique ;

Anne Lahaye, Association AABV ;

Charlotte Lepitre, France Nature Environnement ;

Mathias Meisser, Personnalité qualifiée CNB ;

Thierry Mignot, Personnalité qualifiée CNB ;

Xavier Olny, Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) ;

Ghislaine Palix-Cantone, ministère des Affaires sociales et de la santé ;

Xavier Strebelle, ministère de l’Environnement ;

Pascal Valentin, ministère de l’Environnement ;

Bruno Vincent, Observatoire du bruit Acoucité.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X