Logement

Enquête annuelle « Habitants, habitats & modes de vie » : les Français de plus en plus acteurs de leur logement

Dans le cadre de son Observatoire du confort dans l’habitat, l’association Promotelec a dévoilé lundi 5 octobre les résultats de sa 3ème enquête annuelle « Habitants, habitats & modes de vie » réalisée par l’institut de sondage Ipsos [1] auprès de plus de 1 000 propriétaires occupants. Des propriétaires (ils sont 16,5 millions en France) qui modifient leurs modes de vie et ont aujourd’hui de nouvelles préoccupations et priorités.

 

La motivation première des propriétaires occupant leur logement pour réaliser des travaux reste d’améliorer leur confort. C’est la principale information de la 3ème enquête annuelle « Habitants, habitats & modes de vie » réalisée par Promotelec dans le cadre de son Observatoire du confort dans l’habitat et publiée lundi 5 octobre.

Pour 64 % des sondés, un meilleur confort passe avant la réduction de leurs dépenses énergétiques (28%).

Et cela vaut pour le logement mais aussi pour le quartier dans lequel ils vivent. Ainsi, 1/3 des ménages souhaitent ainsi que leur quartier soit mieux équipé en commerces et services, mieux desservi en transports en commun et situé dans un environnement naturel plus agréable.

 

Focus

Les écoquartiers : de plus en plus attractifs pour les propriétaires

Si seulement 21% des propriétaires connaissent un écoquartier près de chez lui (21% également en 2014), 50% trouvent ce type de quartier très ou plutôt attractif, contre 42% en 2014 et 31% en 2013.

 

De plus en plus nombreux à vouloir réaliser des travaux

 

Est-ce le résultat des campagnes de communication gouvernementales successives autour de la rénovation énergétique ou de l’adaptation au vieillissement et au handicap ou la volonté de valoriser son patrimoine, il semble en tout cas que les propriétaires soient désormais prêts à rénover leur logement. Ainsi la part des propriétaires ambitionnant de réaliser des travaux dans les années à venir a augmenté de 10 points par rapport à 2013, représentant ainsi 28% des ménages interrogés.

Un chiffre qui reste toutefois faible au regard des enjeux.

« Il faut faire plus de sensibilisation », reconnaît Damien Hasbroucq, directeur général adjoint de Promotelec. « Dans la construction neuve, les postes d’efficacité énergétique du bâtiment (enveloppe, équipements efficaces) et de pilotage du logement sont bien assimilés et bien mis en oeuvre. Mais les propriétaires de maisons individuelles sont moins enclins à rénover, il faut insister auprès d’eux et leur donner à voir les avantages d’une rénovation globale ».

 

Domotique

 

Et parmi les travaux les plus « en vogue » c’est l’automatisation qui a le vent en poupe. Pour 58% des propriétaires, l’avenir est en effet à la maison automatisée, soit 10 points de plus qu’en 2013. Et 40% d’entre eux considèrent que la domotique peut aider à économiser l’énergie (contre 34% en 2014). Autre atout de la domotique, elle est une solution pour l’adaptation du logement au vieillissement (13%) et pour une meilleure gestion du chauffage (13%).

 

Gestion de l’énergie

 

Les propriétaires sont en effet de plus en plus attentifs et acteurs dans la gestion de leur consommation et de leurs dépenses énergétiques : 82% d’entre eux pensent que les français devraient la réduire ; ils étaient 74% en 2014. Concrètement, l’enquête avance que 42% des propriétaires réduisent aujourd’hui à la fois la température, la durée de chauffage, la consommation d’eau et l’utilisation des équipements de cuisine et d’entretien, 21% soutiennent les éco-gestes comme la réduction de la température (+6 points par rapport à 2014) et 25% accepteraient des conseils pour réaliser des économies d’énergie (+7 points par rapport à 2014).

 

Adaptation au vieillissement

 

Le vieillissement grandissant de la population amène enfin les propriétaires à repenser leur logement, pour eux-mêmes mais aussi leur entourage proche. 67% d’entre eux sont ainsi prêts à maintenir une personne âgée chez elle via l’installation de solutions domotiques.

 

 

[1] Enquête menées par l’institut de sondage Ipsos auprès d’un échantillon représentatif de 1 086 propriétaires occupants. Le questionnaire d’une durée moyenne de 35 minutes a été administré par internet via le panel Ipsos. La représentativité de l’échantillon est assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables de sexe, d’âge, de profession de la personne référente du ménage, de région, de taille du foyer et de type de logement.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X