Industrie/Négoce

Engins de chantier : faible demande au premier trimestre

Mots clés : Gestion immobilière - Matériel - Equipement de chantier

Les achats et les locations d’engins de chantier ont encore baissé au premier trimestre 2015, selon les chiffres de la fédération des distributeurs. Mais les professionnels reprennent confiance en l’avenir.

Pas de quoi pavoiser. Avec des ventes d’engins de chantier en baisse de 3% au premier trimestre 2015 et une location à -7%, les fournisseurs de matériel peuvent faire grise mine. La dernière livraison du baromètre conjoncturel publié par le DLR, la fédération des distributeurs, loueurs et réparateurs de matériels pour le BTP, ne dresse pas un tableau plaisant de la situation.

Et pourtant… Au milieu d’un concert de chiffres en baisse, une note positive détonne : celle de la confiance des chefs d’entreprises. « Malgré le recul observé sur la plus part des segments, le solde d’opinion sur l’activité à venir s’est nettement redressé par rapport au trimestre précédent. Il s’établit à +33 au terme de l’enquête, soit le niveau le plus élevé atteint depuis 2011 » remarque le DLR.

Cet optimisme est davantage marqué chez les distributeurs d’engins que chez les loueurs, mais les deux professions reprennent confiance. Pourquoi ? « Une disposition favorable de facteurs extérieurs devrait prolonger et renforcer la reprise de l’activité au cours de l’année » anticipe la fédération qui cite la baisse du prix du pétrole, une politique monétaire accommodante et une moindre pression fiscale sur les entreprises.

La bonne conjoncture macro-économique avec une prévision de croissance globale de 1,1% pour la France en 2015 devrait bénéficier au secteur des engins de chantiers qui, grosso modo, évolue parallèlement au reste de l’économie. Il avait plongé en 2009, puis s’était redressé deux ans plus tard avant de stagner ces trois dernières années. Entre le mois de janvier 2012 et le mois de janvier 2015 les ventes de matériels neufs ont évolué de -0,4% et la location de -0,8%. Autant dire qu’elles sont restées plates. Les professionnels parient que cette longue ligne droite finira par remonter.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X