Paysage

Energie et paysage : bougie prometteuse pour la chaire de Versailles

L’énergie catalyse des projets de territoire. La chaire « Energie et paysage », qui a soufflé sa première bougie le 4 avril à l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles, cherche à accélérer ce processus. L’anniversaire a pris la forme d’un colloque titré comme un manifeste : « Concrétiser la transition énergétique par le projet de paysage ».

Seule la réunion des compétences des énergéticiens et des paysagistes permettra de faire face à l’échéance de 2050, horizon de la politique européenne des « trois fois 20 » : 20 % d’énergies renouvelable, 20 % d’économies d’énergie et réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre.

En conclusion du colloque sur le rôle du paysage dans la transition énergétique, le 4 avril à l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles, Bertrand Folléa a recadré l’état d’urgence planétaire qui a poussé à la création de la chaire « Energie et paysage » dont il assume la direction : « Extrêmement longue pour les hommes politiques dont l’horizon se limite à cinq ans, plus encore pour les industriels et les financiers qui raisonnent sur deux ans ou sur une nanoseconde, l’échéance de 35 ans place les paysagistes face à la nécessité d’accélérer la maturité des consciences. »

 

Territoires optimistes

 

L’angoisse climatique planétaire n’interdit pas les bonnes nouvelles. Yannick Regnier, chargé de l’énergie au réseau pour la transition énergétique Cler, évoque une multitude d’exemples de cercles vertueux associant énergie propre, mobilisation citoyenne  et développement économique local, en Allemagne, Autriche, Italie, et même en France. Les premiers pas du plan paysage des monts du Lyonnais ouvrent des perspectives tracées par Isabelle Claus : « Face au délitement provoqué par l’étalement urbain, l’idée de souligner la typologie d’un village rue par le photovoltaïque a fini par convaincre les adversaires de cette énergie. La preuve d’une valorisation du paysage urbain peut faire tomber les préjugés », se réjouit la paysagiste mandataire du maître d’ouvrage du schéma de cohérence territoriale de ce territoire.

 

Besoin d’Etat

 

Certes, le Cler, qui revendique la paternité du concept de Territoires à énergie positive (Tepos) lancé lors de son assemblée générale de 2010, ne se reconnaît pas totalement dans la traduction qu’en donne la loi. « Excédentaires en ressource et peu consommateurs, les territoires ruraux doivent se placer dans une logique de solidarité, de création de richesses et d’emploi, alors que l’éligibilité aux Tepos se contente de promouvoir des « bonnes pratiques » aux contours très flous. Mais l’affirmation du rôle central des territoires n’en constitue pas moins un déverrouillage majeur », estime Yannick Régnier.

Bertrand Folléa rejoint cette analyse rigoureuse, mais finalement positive, par rapport au rôle de l’Etat : « Nous avons besoin de l’impulsion d’en haut, car la compréhension du rôle moteur du paysage, dans la transition énergétique, ne coule pas de source. Le bottom up finira par prendre le relais du top down, mais il faut d’abord un starter, un parrainage bienveillant, un coup de pouce, un peu d’argent, pour clipser paysage et transition énergétique », estime le directeur de la chaire.

 

Prochaine étape : mobilité et paysage

 

Pour que les paysagistes de la génération à venir joueront les premiers rôles dans le « champ gigantesque » qu’il évoque, la formation post-diplôme créée en 2015 nourrira le cursus généraliste conduisant au diplôme d’Etat de paysagiste. Quelques spécialistes de l’énergie en sortiront, selon une logique comparable à celle qui lie les formations aux médecines générale et spécialisées. Une seconde chaire en gestation à Versailles s’inscrit dans le prolongement de la première, sur le thème de la mobilité.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X