Immobilier

En Provence, le marché immobilier a retrouvé du tonus

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

Le territoire a été l’an passé un des plus dynamiques de l’Hexagone et la tendance devrait se poursuivre en 2016.

Avec +37% pour les mises en vente (11 478) et +27% pour les réservations (10 217) en 2015, sur le territoire provençal (Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Ouest Var, aires alpines) -la zone d’étude de l’Observatoire immobilier de Provence (OIP)- le marché du logement neuf, grâce à de très bons résultats au quatrième trimestre, a pratiquement retrouvé son niveau de 2010. Et ce n’est pas fini…

«Grâce à une politique fiscale incitative pour les investisseurs, des taux historiquement bas, la baisse des prix, le renforcement du PTZ qui permet de financer 40% de l’achat d’un logement neuf ou ancien, tous les voyants semblent au vert pour une belle année immobilière 2016» confirme Dimitri de Roudneff, l’ex-président de l’OIP Provence qui vient de céder sa place à Christian de Bénazé, DGA du groupe Unicil et président des Constructeurs et Aménageurs de la FFB 04. «Profitons des bons moments car le cycle immobilier est de plus en plus court. Et entre la fin du Pinel programmé pour la fin de l’année et les élections présidentielles de 2017, la confiance des investisseurs risque de s’altérer» concède Dimitri de Roudneff.

 

Plus de 50% de la production de logements sociaux

 

«Notre territoire a été en 2015 un des plus dynamiques parmi les régions françaises grâce aux bons résultats enregistrés dans les métropoles, Aix-Marseille, Toulon, Avignon et à des zones très porteuses comme le pourtour de l’Etang de Berre» analyse pour sa part Stéphane Perez, le président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) Provence. Pour l’organisation professionnelle, si le marché du neuf a retrouvé l’an passé des couleurs, c’est aussi parce que les opérateurs ont largement fait évoluer leur métier et se sont adaptés au changement. «Nous avons totalement intégré dans nos projets la mixité, nous travaillons de façon de plus en plus étroite et en partenariat avec les collectivités, le secteur est en permanence en recherche-développement pour améliorer la conception des logements et faire baisser leur prix de revient» poursuit Stéphane Perez.

Signe de ce dynamisme, les promoteurs représentent, dans les Bouches-du-Rhône et au travers de la Vefa, 53% de la production de l’immobilier social qui avec près de 4 000 logements agréés en 2015 a également connu une année historique. «Cette proportion prise par la Vefa fait débat chez certains bailleurs sociaux. Mais l’essentiel n’est-il pas d’atteindre les objectifs de production dans une région où le retard est très important ?» estime Stéphane Perez.

 

Reprise dans le BTP

 

Point positif également pour le secteur, la reprise a touché toutes les composantes du marché et pas seulement le neuf. Dans les Bouches-du-Rhône, les transactions dans l’ancien ont progressé de 14,5% avec une baisse des prix de 2% d’après la  Chambre des Notaires. Même le marché de la maison individuelle neuve a réussi à enrayer sa chute vertigineuse, proche de 50% en quatre ans ! En 2015, la reprise a été de +2%, à 4 500 unités mais avec une inquiétude : la part des primo-accédants représente désormais moins de la moitié des ventes, une première dans l’histoire de ce marché.

Pour le BTP, cette reprise de l’immobilier ne se traduit pas encore au niveau des mises en chantier. En cumul annuel, à fin septembre 2015, les logements autorisés et mis en chantier étaient respectivement en retrait de -7,7% et -27,8% dans les Bouches-du-Rhône. «Ces évolutions, au niveau notamment des mises en chantier, doivent être analysées avec précaution du fait de la prise en compte de la surface de plancher par rapport à la Shon, d’autant qu’elle est souvent inférieure à cette dernière, de 5 à 15%. Et il n’est pas possible d’établir un coefficient de conversion entre les deux» explique Philippe Deveau, président de la FBTP 13. Globalement, tant pour le bâtiment que pour les travaux publics, une reprise s’est dessinée fin 2015 avec une amélioration des carnets de commandes et cette amélioration devrait se poursuivre en 2016.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X