Logement

En Provence, le logement neuf se porte plutôt bien

Mots clés :

Bâtiments d’habitation

-

Politique du logement

Fin 2015, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a établi le bilan annuel de la construction et de la vente de logements neufs en Provence.

Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI France, et Stéphane Pérez, président de la FPI Provence, estiment que, grâce aux excellents résultats du 2e trimestre, la conjoncture immobilière observée au cours des neuf premiers mois de l’année 2015 apparaît comme satisfaisante. Dans les Bouches-du-Rhône, malgré un net recul de l’offre nouvelle (-16%) par rapport au 3e trimestre 2014, les réservations enregistrent une hausse de 11%. Le prix moyen des logements collectifs réservés en TVA à 20 % est de 3 889 euros le mètre carré habitable hors parking, demeurant ainsi pratiquement stable (-0,6% par rapport au troisième trimestre 2014).

 

De moins bons résultats à Marseille

 

Dans la Cité phocéenne, la conjoncture est sensiblement plus défavorable que dans le département : les nouveaux logements mis en vente régressent de 25% et les réservations enregistrent une stabilité – autour de -3 % par rapport au 3e trimestre 2014. Ainsi, l’offre commerciale comptabilisée fin septembre chute de 5 % par an. Néanmoins, sur les neuf premiers mois de l’année, les résultats demeurent satisfaisants, à l’image du département. Le prix moyen des logements collectifs réservés est stable et atteint 3 839 euros le mètre carré habitable hors parking.

Enfin, en pays d’Aix-en-Provence, la progression de l’offre nouvelle enregistrée depuis le 4e trimestre 2014 ne s’est pas poursuivie au cours de l’été, avec une chute de 23%, mais le redressement des réservations se confirme. L’offre nouvelle progresse de 59% et les réservations de 66%. Le prix moyen au mètre carré habitable des logements réservés enregistre néanmoins une légère baisse de 3,1% par rapport au 3e trimestre 2014, pour atteindre 4 133 euros le mètre carré habitable. « Mais attention, l’offre nouvelle de logements ne se développe pas au rythme de la demande et il existe un réel risque de pénurie de logements neufs en Provence, notamment à Marseille », prévient Stéphane Pérez. Les perspectives sont donc bonnes pour l’année 2016.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X