Industrie/Négoce

En plein développement, Würth soigne son image

La filiale française du leader mondial de la fixation professionnelle, qui prévoit de créer 450 emplois de commerciaux dans le pays en 2006, vient d’annoncer deux investissements imminents : le centre logistique de Montélimar (Drôme) et le musée d’art contemporain à Erstein.
Sur 2000 m2, ce dernier équipement portera la signature de l’architecte Clément Vergely, récemment remarqué par le Moniteur dans son enquête sur les quadragénaires.
La construction de plate-forme logistique à Montélimar (Drôme) débutera en juin. Elle emploiera 120 personnes à sa mise en service, prévue à l’automne 2007. Ce site de 15.000 mètres carrés, seconde plate-forme du groupe en France après celle d’Erstein, distribuera les produits Würth dans toute la moitié sud de la France, a ajouté la direction.

Focus

Repères


En 2005, Würth France a réalisé un chiffre d’affaires de 397,7 millions d’euros, en hausse annuelle de 6,3%. Son bénéfice avant impôts a atteint 29,3 millions d’euros, en hausse de 8,6%. La société employait 3.090 salariés à fin 2005, dont 2.327 sont chargées de la vente des pièces aux artisans et autres professionnels du bois, du bâtiment, du travail du métal, de la réparation automobile et de l’industrie.
Le groupe familial allemand Würth employait 50.767 salariés à la fin 2005. Il a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 6,89 milliards d’euros et un bénéfice de 481,6 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X