Logement

En Paca, le logement social s’expose pour vaincre les réticences auprès des maires

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Etat et collectivités locales - Logement social

Pour lever les barrières à la construction de logements sociaux en PACA, dont un certain nombre de communes sont carencées au bilan SRU, la région a décidé de valoriser ses opérations d’habitat social exemplaires, à travers le Palmarès régional de l’habitat 2015.

 

Territoire en fort déficit de logements tant privés que sociaux (86 communes carencées au bilan loi SRU 2011-2013, le chiffre le plus mauvais en France), la région Paca met à l’honneur au travers d’une initiative lancée par l’association régionale HLM Paca & Corse avec la Dreal Paca, le soutien de la région, de l’EPF Paca, de la Caisse des Dépôts et de l’Union régionale des maires, ses opérations d’habitat social remarquables.

Bien intégrées dans le tissu urbain, bénéficiant tout à la fois aux habitants (qualité de vie), aux professionnels qui les ont réalisées (architectes et entreprises) et aux élus locaux (développement équilibré du territoire), neuf de ces réalisations viennent d’être distingués au Palmarès régional de l’habitat 2015.

Cette première édition, dont la remise des prix a eu lieu le 19 juin à Marseille dans les salons d’honneur de la préfecture, en présence du préfet de région, Michel Cadont, va être suivie par d’autres. «Nous n’avons pas voulu primer des projets mais bien des opérations déjà réalisées, occupées par les habitants et les candidatures devaient même comporter une lettre de l’élu expliquant son engagement en faveur de cette réalisation» souligne Philippe Oliviero, directeur de l’ARHLM Paca & Corse. «Tout un symbole dans une région où le logement social n’est pas forcément la religion des élus locaux» renchérit Philippe Oliver, président de l’ARHLM Paca & Corse et de l’ESH Famille et Provence.

 

Forte intégration urbaine

 

Sur une vingtaine de dossiers répondant aux critères du concours, un jury présidé par Hélène Dadou, sous-directrice des politiques de l’habitat au sein du ministère du logement, très diversifié avec des représentants de la Région, de la fondation Abbé Pierre, des promoteurs immobiliers, de la Fédération régionale du Bâtiment et de la MAV (Maison de l’Architecture et de la Ville) Paca, a établi le palmarès (voir encadré), en distinguant construction neuve et acquisition-amélioration mais en prenant en compte aussi les sites d’implantation des projets: bord de mer, grand centre urbain, arrière-pays, montagne.

«La parfaite intégration urbaine est le dénominateur commun à ces logements sociaux, distingués au travers de ce palmarès. Avec de tels projets, le logement social d’aujourd’hui est aux antipodes de l’univers des tours et des barres des années soixante-dix» précise Philippe Oliviero. Deux démarches sont particulièrement révélatrices: à Sisteron, le sauvetage de l’Hôtel d’Ornano, un bâtiment du XIIe siècle à la façade classée Monument Historique, par le bailleur H2P s’est fait en aménageant en son sein neuf logements locatifs sociaux; à Nice, Logirem a réussi le pari de redonner vie à un immeuble Belle Epoque du centre-ville (le Palais Garnier, 23 logements), tout en conférant un niveau élevé de performance énergétique (110 kWhEp/m²/an) à ce bâti ancien. A Coudoux (Bouches-du-Rhône), ce sont les efforts constants de cette commune de 3500 habitants pour créer, avec l’ESH Famille et Provence, du logement social dans des dents creuses sans consommer un nouveau foncier qui a été mis en avant.

Ce Palmarès de l’Habitat 2015, retranscrit dans une publication, va à présent faire l’objet d’une exposition itinérante dans différents lieux publics.

 

Focus

Le palmarès

Catégorie «construction neuve»

Bord de mer: «La Belladone» à Hyères (Var). Logis Familial Varois, bailleur, et C+B Architectes, Serge Botello, Architectes.

Grand Centre Urbain: «Saint-Jean-d’Angély» à Nice (Côte d’Azur Habitat, bailleur, et Jean-Pierre Sauvan et Gilles Mayance, architectes) et «Valtellina» à Châteauneuf-les-Martigues – Bouches-du-Rhône, (Logirem, bailleur, et Malot Architectes, architectes).

Arrière-Pays: «Les Passantes» à Mouans-Sartoux, Alpes-Maritimes (Le Logis Familial, bailleur, et Comte & Vollenweider, architecte) et «Le Grand Coudoux» à Coudoux, Bouches-du-Rhône (Famille et Provence, bailleur, et Manuel Canas, architecte).

 

Catégorie «acquisition amélioration»

Bord de Mer: «Résidence Jean Jaurès» à La Ciotat, Bouches-du-Rhône (Sogima, bailleur, et Roland Carta, architecte).

Montagne: «Hôtel d’Ornano» à Sisteron, Alpes-de-Haute-Provence (H2P, bailleur, et Atelier Skala, architecte).

Grand Centre Urbain: «Palais Garnier» à Nice (Logirem, bailleur, et Atelier du Port/Grontmij Sudequip, maîtrise d’œuvre).

Arrière-Pays: «Habiter en centre ancien» à Orgon, Bouches-du-Rhône (Pact 13, bailleur, et AVB/Cap Pudier, maîtrise d’œuvre).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X