Logement

En Paca, la Caisse des dépôts mobilisée pour financer les projets du territoire

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Financement du logement - Logement social

Une enveloppe de 1,4 milliard va être consacrée en 2016 au financement du logement social dans la région, un engagement sans précédent. La transition énergétique et l’activité investisseur vont également être favorisées.

Des conventions de partenariat et de financement avec cinq nouveaux bailleurs sociaux de la région pour accroître la construction et la réhabilitation de logements aidés; une convention-cadre signée pour trois ans avec la nouvelle métropole Aix Marseille Provence pour l’aider à relever ses défis en matière de transports, développement économique, renouvellement urbain et transition énergétique, au travers du financement d’ingénierie et de projets, etc. A l’occasion de la venue à Marseille, il y a quelques jours, de Pierre René Lemas, son directeur général, dans le cadre du bicentenaire de l’institution, la Caisse des dépôts réaffirme, au travers de ces conventions, son soutien au développement du territoire et son engagement dans la construction et la réhabilitation de logements sociaux pour rattraper le retard de la région. «Paca est une région en ordre de marche avec des atouts considérables et notre ambition est de l’accompagner dans ses mutations, au travers de notre double activité de prêteur et d’investisseur de long terme» souligne Elisabeth Viola, la directrice régionale de la Caisse.

 

Année record pour les prêts sur fonds d’épargne

 

En 2015, les prêts sur fonds d’épargne de la Caisse des dépôts en Paca ont atteint 1,5 milliard d’euros dont 900 millions pour le logement social et 540 millions d’euros pour les projets des collectivités locales. «En 2016, nous prévoyons 1,4 milliard d’euros de prêts pour le logement social, en liaison avec la forte progression du nombre de logements financés; 8000 l’an passé et 10 500 attendus cette année» précise Elisabeth Viola. Les conventions de partenariat signées avec les bailleurs sociaux seront un des outils d’augmentation de la production, avec des prêts à long terme, à faible taux: après Grand Delta Habitat (250 millions d’euros mobilisés pour financer la construction de 1705 logements neufs et la réhabilitation de 800 logements d’ici 2017) grâce à une convention précédente, Erilia va disposer d’un plafond d’engagement de 540 millions d’euros pour 4344 logements neufs et 5990 réhabilitations sur le territoire, 13 Habitat de 220 millions d’euros pour 1200 logements neufs et 6400 réhabilitations, Logis Familial Varois de 80 millions d’euros pour 800 logements. Pour les sociétés du groupe SNI (Nouveau Logis Provençal et Nouveau Logis Azur), 120 millions d’euros sont mobilisés pour 1055 logements neufs et 843 rénovations.

 

Transition énergétique et rénovation des bâtiments publics

 

Un budget de 1,5 milliard va également être affecté par la Caisse des dépôts au soutien à la transition énergétique (transports propres, énergies renouvelables) et à la rénovation des bâtiments publics avec des enjeux importants de maîtrise des coûts de fonctionnement pour les collectivités. Les financements se feront avec des prêts à taux zéro sur vingt ans.

En activité investissement, la Caisse des dépôts a engagé, en Paca, 21,3 millions d’euros de fonds propres qui ont généré 140 millions d’euros d’investissements. Les secteurs concernés sont nombreux: immobilier touristique, renouvellement urbain, quartiers d’affaires et technopoles, hébergements adaptés, etc. Exemple: à Marseille, la Caisse des dépôts s’est engagée en tant qu’investisseur aux côtés du groupe Villages Clubs du Soleil pour transformer une ancienne maternité sur le site de la Belle de Mai en village de vacances. Investissement: 13 millions d’euros et ouverture de ce village vacances en février prochain.

Cette présence dans des secteurs à besoin de financement va être renforcée au travers de sociétés ad hoc au plan national (France Développement Tourisme, projet d’une foncière, avec d’autres acteurs institutionnels, spécialisée dans l’immobilier touristique). «Nous disposons également au plan national d’une enveloppe de 400 millions d’euros pour intervenir dans le domaine des ports de plaisance, un secteur où les enjeux de requalification sont importants. Il y en a 200 dans la région et nous souhaitons venir en appui des projets des collectivités locales» précise Elisabeth Viola. En Paca, la Caisse des Dépôts suit également le projet de privatisation de l’aéroport de Nice et a remis une offre, associée à Vinci.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X