Transport et infrastructures

En Occitanie, la SNCF sera sur le pont pendant le week-end de l’Ascension

Mots clés : Ouvrage d'art - Transport ferroviaire

La SNCF va profiter du grand week-end de l’Ascension pour mener simultanément douze grands chantiers entre Nîmes et Toulouse. La circulation sera partiellement ou totalement interrompue sur cet axe pendant près de quatre jours.

Du jeudi 25 au matin au dimanche 28 mai dans l’après-midi, douze grands chantiers de maintenance vont être réalisés simultanément entre Nîmes et Toulouse. Ces opérations vont nécessiter des interruptions de trafic allant de 36 à 82 heures selon les tronçons. Elles mobiliseront plus de 400 personnes, dont 250 agents SNCF. «L’objectif est de massifier les travaux au cœur de ce week-end long, où le trafic est moindre, pour minimiser l’impact sur les voyageurs, explique Hilaire Hautem, directeur territorial adjoint de SNCF Réseau Occitanie. Travailler de nuit, avec l’obligation de restituer les voies chaque matin, engendrerait des perturbations tout au long de l’année et multiplierait les risques liés aux aléas de chantier. Il est plus efficace de frapper un grand coup.»

La SNCF a prévu d’engager 250 millions d’euros de travaux en Occitanie en 2017, dont 120 millions au titre de la maintenance. Les 12 chantiers programmés au cours du week-end de l’Ascension s’inscrivent dans cette enveloppe.

 

Revue de détail en quatre étapes:

Nîmes (Gard)

Les 47 heures d’interruption de trafic vont permettre à SNCF Réseau de remplacer des aiguillages et de réaliser des opérations de maintenance sur les caténaires. Au total, cinq aiguillages et neuf appareils de dilatation seront renouvelés en gare de Nîmes. Les travaux préparatoires ont démarré le 20 avril. Le chantier sera définitivement achevé le 16 juin.

 

Sète (Hérault)

Une opération de maintenance exceptionnelle est prévue sur le pont ferroviaire Maréchal-Foch. Plus ancien ouvrage de Sète (1932), ce pont à bascule de type Scherzer, unique en France, peut être relevé pour laisser passer les bateaux grâce à un système d’engrenages actionné par un moteur électrique. L’ouvrage est d’autant plus sensible qu’il est situé sur l’axe principal entre Montpellier et l’Espagne, qui reçoit 100 à 150 trains par jour. L’opération prévue consiste à remplacer les appuis et les appareils de dilatation du pont.

 

Narbonne (Aude)

Outre des remplacements d’aiguillages, l’interruption de trafic prévue entre le 25 et le 28 mai doit permettre de conforter le pont-route de la RN113 dit pont de Carcassonne. Cet ouvrage, qui enjambe six voies ferroviaires, est fermé à la circulation depuis décembre 2014. Les travaux réalisés par SNCF Réseau et la ville de Narbonne, maître d’ouvrage, permettront le retour à la circulation routière, hors poids lourds, dès l’été prochain.

 

Toulouse (Haute-Garonne)

C’est une opération d’assainissement qui sera menée en gare de Toulouse-Matabiau au cours du week-end. Les équipes de SNCF Réseau prévoient la pose d’un système de drainage des eaux entre les voies 4 et 5. Elles profiteront de ce chantier pour renouveler plusieurs centaines de mètres de voies. «Pendant quatre jours, nous saturons l’outil de production de SNCF Réseau, précise Hilaire Hautem. Nous réalisons le maximum de ce que nous sommes capables de faire dans le laps de temps donné.»

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X