Culture

En Gironde, les amateurs d’architecture ont choisi leur maison de vacances

Mots clés : Architecture - Urbanisme - aménagement urbain

A l’occasion de la troisième édition du Label Curiosité, organisée par le CAUE du département, les jurés issus du grand public ont récompensé l’habitation réalisée par l’architecte et plasticien Jean-François Escande à Lège, sur la presqu’île du cap Ferret.

Après l’habitat intermédiaire exemplaire et l’extension de maison réussie, le Label Curiosité a été l’occasion d’une quête de la villégiature idéale. Pour la troisième édition de ce prix d’architecture, le CAUE (Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement) de la Gironde avait ainsi sélectionné six maisons de vacances réalisées entre 2003 et 2016 en divers lieux du département. Puis, les 10 et 11 juin, il les a soumises à un jury dont les membres venaient de tous horizons. Le Label Curiosité a en effet été lancé en 2015 avec la volonté de piquer celle du grand public et d’ainsi, amener des amateurs à découvrir et évaluer des constructions contemporaines.

Cette fois, les 16 membres du jury ont été séduits par la pinède et les dunes de la commune de Lège-Cap-Ferret et, plus précisément, par la maison construite là, en 2003, par Escande Société d’Architecture. Tout en réalisant cette habitation sur pilotis de 96 m² SHON dans le cadre d’un vaste lotissement, l’architecte et plasticien Jean-François Escande avait alors su concevoir une construction légère et respectueuse du site. «Je n’avais alors supprimé que les arbres nécessaires à l’implantation de la maison », explique-t-il aujourd’hui. Depuis la végétation a prospéré et l’habitation lauréate du Label 2017, est noyée parmi les pins, les arbousiers et les genêts.

L’habitation, destinée à l’usage de son concepteur, s’y tient d’autant plus discrètement que les quatre façades de ce simple parallélépipède sont habillées de bois. « J’ai utilisé du peuplier rétifié, ce qui à l’époque était encore très rare. Ce procédé a permis une oxydation homogène qui donne aujourd’hui à la maison son bel aspect argenté ». Et en matière de discrétion, ce cadre naturel a un autre avantage selon Jean-François Escande : « Nous ne voyons pas nos voisins et ils ne nous voient pas non plus. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X