Immobilier

En Espagne, les mises en chantier retrouvent les niveaux de… 1960

Après des années de boom immobilier, la mise en chantier de nouveaux logements va brutalement chuter en Espagne en 2009 pour atteindre environ 150.000, soit les niveaux de 1960, selon une étude de l’Association de promoteurs immobiliers de Madrid (Asprima).

« L’année 2009 ne se présente pas avec de très bonnes perspectives », selon un communiqué de l’Asprima résumant les conclusions de rencontres organisées à Madrid sur les « clefs de la conjoncture immobilières ».
« Le nombre de mises en chantier de logements pourrait ne pas dépasser 150.000 en 2009 », a affirmé lors de ces rencontres le président de l’Asprima, José Manuel Galindo.
Selon le journal El Pais de mercredi, il faut remonter à 1960 pour retrouver des chiffres aussi bas.
Il s’agit aussi d’une chute brutale comparée aux 760.000 logements mis en chantier en 2006 « quand le boom immobilier a atteint son sommet », écrit le quotidien.

Rien qu’en 2008, « nous enregistrons une baisse de la production de logements de 300.000 par rapport à 2007 », a ajouté José Manuel Galindo, selon qui ce coup d’arrêt va entraîner la destruction de 734.274 emplois directs pendant toute la période de construction (environ 18 mois), dont 489.516 cette année.
L’économie espagnole, florissante ces dernières années avec des taux de croissance à faire pâlir d’envie ses voisins européens, est en plein ralentissement et subit de plein fouet les conséquences de la crise financière internationale et de l’effondrement de son secteur immobilier.
Le prix des logements a baissé de 7,8% en novembre par rapport à novembre 2007, selon l’indice élaboré par la société de professionnels du secteur Tinsa.
Selon le ministère du Logement, le prix des logements a baissé de 1,3% au troisième trimestre par rapport au deuxième.
©AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X