Immobilier

En direct du Simi : conseils pour (bien) recruter dans l’immobilier

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

Face à la rareté des talents, bien s’entourer reste un enjeu majeur. Le sujet a été débattu dans le cadre du Simi, salon de l’immobilier d’entreprise, qui se tient jusqu’au 2 décembre à Paris.

Le  monde de l’immobilier est de nouveau réuni, du 30 novembre au 2 décembre, au Palais des congrès, à Paris, dans le cadre du Simi, le salon de l’immobilier d’entreprise. Au cœur des préoccupations cette année, la difficulté pour les entreprises du secteur à trouver les talents, les bonnes compétences. Aujourd’hui, l’enjeu consiste à « réussir à inclure les jeunes dans l’entreprise et à les conserver dans la durée», juge Catherine d’Argent-Alquvist, présidente de la branche française de la RICS et directrice de Daxter, entreprise spécialisée dans le conseil en immobilier, à l’occasion d’un débat organisé mercredi 30 novembre par la RICS.

Pour cette professionnelle, la plupart des entreprises du secteur sont aujourd’hui « à l’écoute » de ces jeunes talents, exigeants sur leurs conditions de travail. « Il faut leur proposer une évolution de carrière attrayante, en fonction de leurs compétences, pour ne pas se retrouver face à des juniors qui quittent l’entreprise au bout de 2 ans. » Cette stratégie n’aura de sens, « que si elle inclut en parallèle des profils seniors pour accompagner les juniors, continue Catherine d’Argent-Alquvist. Les entreprises ne peuvent pas se priver de salariés expérimentés. D’autant plus s’ils s’inscrivent dans une logique intergénérationnelle. » Les plus jeunes peuvent apporter leurs connaissances des nouvelles technologies, quand les plus âgés font preuve de la rigueur et de la solidité dont les jeunes recrues ont besoin.

 

Savoir se remettre en cause

 

Attention, toutefois, à ne pas trop s’appuyer sur une classification rigide en fonction de l’âge, rétorque Eric Malenfer, P-DG de Gexpertise, groupe spécialisé dans l’expertise de la topographie, de l’aménagement ou encore de la construction. Selon lui, la valeur n’attend point le nombre d’années. Il conseille même de se fier aux indicateurs RH qui mesurent les compétences avec précision. En complément, l’entreprise doit savoir se remettre en cause et adapter son management. Et enfin, la détection de nouveaux talents peut devenir un axe fort de la stratégie de développement de l’entreprise. Objectif : « que tout acte de l’entreprise donne aux meilleurs professionnels l’envie de nous rejoindre ».

« Il y a eu une période de financiarisation de l’immobilier. Maintenant, nous recherchons aussi des talents techniques », assure Françoise Faligean-Goubeaux, à la tête d’Aures Conseil, cabinet de conseil et de recrutement spécialisé dans l’immobilier. La signature de contrats, donc les aspects financiers de la profession, reste néanmoins le nerf de la guerre dans le secteur. Ce qui explique que l’anglais continue d’être une compétence recherchée, puisque principale langue utilisée pour les négociations.

« Il ne faut pas hésiter à aller chercher du côté des profils sortis des universités françaises », ajoute Ludovic Charpentier, qui travaille en lien avec des universités au sein de la branche française de la  RICS. « Certaines formations se calquent aujourd’hui sur les MBA, où la totalité des cours sont en anglais ». Et, puisque des marchés à forts potentiels émergent aussi au Moyen-Orient ou en Asie, des profils parlant l’arabe ou le chinois peuvent avoir leur plus-value pour l’entreprise.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X