Industrie/Négoce

En digital comme en formation, Hager mise sur ses installateurs

Mots clés : Apprentissages

Le fabricant d’équipements électriques Hager entend accompagner davantage les professionnels pour asseoir son développement.

 

Leader en France du tableau électrique, Hager challenge ses concurrents (Legrand et Schneider, notamment) sur le tertiaire. Une ambition forte pour l’entreprise franco-allemande, qui passe par une proximité toujours plus grande avec les installateurs.

 

Applications

 

Cette présence passe par le développement d’applications professionnelles. Depuis le 15 septembre, le coach commercial virtuel Wattson, lancé en juin sur l’Apple store, est disponible sur Google Play pour les smartphones et tablettes tournant sous Android. Un élargissement qui devrait contribuer à la diffusion de cet outil payant auprès des entreprises d’électricité. « Wattson enrichit la visite client en proposant un outil d’audit des besoins et un guide d’entretien, détaille la directrice générale France de Hager Sophie Breton. Ludique pour le professionnel comme pour le particulier, il guide l’installateur dans son entretien commercial. »

Hager lance aussi une application inspirée de ce qui existe notamment chez les industriels de la peinture, pour aider les entreprises à prescrire des appareillages muraux décoratifs. L’application Hager Switch simule l’implantation d’un modèle précis d’interrupteur dans la décoration intérieure d’une maison, à partir d’une photo prise par l’installateur ou le client final. Une visualisation qui aide à faire la différence.

 

Formation

 

En plus de sa présence digitale, le groupe renforce sa politique de formation, aussi bien technique que commerciale. « Nous sentons un changement de mentalité des professionnels vis-à-vis de la formation, explique Sophie Breton. La demande se renforce dans nos dix centres. »

Offensif sur le secteur de la domotique, Hager poursuit le développement de son concours d’intégrateurs Shake my KNX, lancé l’année dernière à Montreuil. L’apprentissage par la pratique et l’esprit de compétition pourrait d’ailleurs inspirer le fabricant pour construire des modules avec toujours plus de pratique professionnelle, la valorisation du savoir-faire restant un point d’attrait majeur pour les artisans comme pour les intégrateurs en domotique.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X