Entreprises de BTP

En absorbant Cardinal Edifice, NGE met un pied dans le bâtiment

Mots clés : Métier de la construction

Avec cette première acquisition dans le secteur du bâtiment, le groupe indépendant de travaux public NGE pèse désormais de plus 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires et compte quelque 9 000 salariés.

NGE n’est plus un « pure player des TP ». Fin juillet, Joël Rousseau, président du conseil stratégique de NGE, et Yves Cardinal, président de Cardinal Edifice, ont signé des accords organisant la réunion des deux groupes indépendants. «Ce rapprochement est né de la rencontre des dirigeants de NGE et de ceux de Cardinal Edifice qui placent l’humain au cœur de l’entreprise» a commenté Joël Rousseau. «NGE est un groupe d’entrepreneurs qui nous correspond bien, c’est pour nous le rapprochement idéal» a ajouté Yves Cardinal, 60 ans, qui réfléchissait à la transmission de son entreprise depuis plusieurs années.

Concrètement, la famille Cardinal entre au capital de la société holding de contrôle du groupe NGE aux côtés des dirigeants. Tout en restant aux commandes de son entreprise, Yves Cardinal rejoint le conseil stratégique de NGE pour participer à la mise en œuvre du projet stratégique du nouvel ensemble qui pèsera plus de 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires avec quelque 9 000 collaborateurs. Cette opération, orchestrée par UBS M&A Mid-Cap, est toutefois soumise à la délivrance des autorisations relatives au contrôle des concentrations portant sur la réalisation des opérations prévues par le protocole d’accord.

 

Chantiers d’envergures

 

Implanté en Ille-et-Vilaine, Cardinal Edifice (100 millions d’euros de chiffres d’affaires, 500 collaborateurs) compte parmi les plus importants groupes de bâtiment du Grand Ouest. Lorsqu’en 1974, Yves Cardinal succède à son père, l’entreprise familiale de maçonnerie comptait 14 salariés. Elle a commencé à jouer dans la cour des grands en 1997 avec la première ligne du métro de Rennes. Aujourd’hui, Cardinal Edifice intervient à nouveau sur la seconde ligne, mais ce chantier d’envergure est loin d’être le seul. Le groupe a construit la plus grande usine de poudre de lait infantile au monde à Carhaix (Finistère) et s’est fait remarquer lorsqu’il a décroché, début 2014, la construction du plus gros centre commercial de France, Polygone Riviera à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes). 70 millions d’euros, 150 000 m2, 11 grues, 100 salariés en grand déplacement… Un pari fou (mais gagné) du maçon breton a conduit Unibail-Rodamco à lui confier le lot clos-couvert de l’extension-rénovation du centre commercial Carré Sénart, en Seine-et-Marne (80 millions d’euros pour 170 000 m2 en site occupé).

L’arrivée de Cardinal Edifice au sein du groupe indépendant NGE permettra à ce dernier d’élargir son offre et de se développer dans les métiers du bâtiment où il était absent jusqu’alors. Au fil des années, le groupe NGE, dont le siège est à Tarascon (Bouches-du-Rhône), s’est développé dans les travaux publics en se rapprochant d’entreprises indépendantes solidement implantées dans leurs territoires où sur leurs métiers. Avant Cardinal Edifice, c’est l’entreprise de travaux ferroviaires indépendante TSO qui avait rejoint le groupe NGE (en 2011).

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X