Logement

Emmanuelle Cosse veut plus de transparence sur les loyers

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Démarche environnementale - Gestion immobilière - Gouvernement - Télécommunications

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a annoncé mardi 26 juillet le lancement d’un nouveau site web visant à mieux informer les Parisiens sur l’encadrement des loyers en vigueur dans la capitale. En outre, elle s’est prononcée en faveur de la création d’observatoires des loyers, même dans les zones non tendues.

La ministre du Logement et de l’Habitat durable Emmanuelle Cosse prêche pour la transparence des données immobilières. Après avoir lancé la publication d’une liste permettant de savoir quelles villes ne respectaient pas leurs obligations en matière de construction HLM, la ministre se penche aujourd’hui sur les niveaux de loyers. « J’ai la volonté de créer des observatoires des loyers, y compris dans les zones non tendues, lance-t-elle mardi 26 juillet. La transparence des données à l’échelle locale sera utile pour construire une politique de logement efficace. Cela permettra, par exemple, de savoir quel type de logement social il faut construire sur un territoire. » 

 

Mieux informer sur l’encadrement des loyers

 

Dans le cadre de l’encadrement des loyers, en vigueur à Paris depuis le 1er août 2015, Emmanuelle Cosse a annoncé la refonte d’un site web, hébergé par la préfecture d’Ile-de-France, qui indique les niveaux de loyers parisiens médians. Plus ergonomique, la nouvelle plateforme numérique (www.encadrementdesloyers.gouv.fr) doit permettre aux locataires et propriétaires parisiens de savoir en quelques clics si leur loyer respecte l’encadrement en vigueur dans la capitale. Objectif : rendre cette réglementation compliquée, plus accessible aux propriétaires et aux locataires. Car d’ici 2018, l’encadrement des loyers sera élargi à l’ensemble de l’unité urbaine parisienne. « Soit 412 communes et plus de 8 millions d’habitants, précise la ministre. La priorité consiste à renforcer la mise en œuvre de ce dispositif pour qu’il soit appliqué de manière pleine et entière. »

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X