Réalisations

Emmanuel Macron entendu dans l’enquête sur le financement de la Cité du cinéma

Mots clés : Gouvernement - Manifestations culturelles

Le ministre de l’Économie Emmanuel Macron a été entendu dans le cadre de l’enquête sur le financement de la Cité du cinéma de Luc Besson, un vaste complexe inauguré au nord de Paris en 2012, a indiqué lundi 15 juin à l’AFP une source judiciaire, confirmant une information de Mediapart.

Emmanuel Macron a été entendu comme témoin en sa qualité d’ancien banquier au sein de l’établissement Rothschild, où il a travaillé de 2008 à 2012, a précisé la source. La banque Rothschild a notamment conseillé EuropaCorp, la société de Luc Besson, à l’initiative du projet de la Cité du cinéma.

L’enquête préliminaire avait été ouverte en décembre 2013 sur la base d’un rapport transmis par la Cour des comptes. Le document s’intéressait aux conditions dans lesquelles la Caisse des dépôts (CDC) avait été amenée à supporter plus de la moitié du coût du projet situé à Saint-Denis, évalué à 170 millions d’euros.

Selon des extraits publiés en novembre 2013 par Le Parisien, les auteurs de la note écrivaient que « le financement public de la Cité du cinéma, décidé contre l’avis des services de l’État et de la Caisse des dépôts et consignations, principal financeur du projet », avait été effectué « pour permettre l’aboutissement du projet qu’une société privée portait pour son seul bénéfice ».

Ils relevaient, toujours selon les extraits parus dans le Parisien, le soutien apporté au projet par les pouvoirs publics pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, ainsi que la proximité avec les plus hautes sphères du pouvoir de Luc Besson et de certains de ses collaborateurs, comme le directeur général de EuropaCorp, Christophe Lambert. Les magistrats de la rue Cambon avaient évoqué des faits susceptibles de constituer les délits de « détournement de fonds publics » et recel.

La Cité du cinéma a ouvert ses portes en 2012. Cet immense complexe de 62.000 m2 est bâti sur le site de l’ancienne centrale thermique Saint-Denis II.

Il compte des plateaux de tournage, un restaurant, deux espaces événementiels dont un de 4.280 m2, un auditorium et accueille l’École nationale supérieure (ENS) Louis-Lumière.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X