Commande publique

Emmanuel Macron : « Avoir un seuil unique pour tous les PPP n’a pas de sens »

Mots clés : Gouvernement - Marchés publics

Au lendemain de la présentation en Conseil des ministres de l’ordonnance marchés publics – dont la publication est imminente-, le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, détaille pour «Le Moniteur» les principaux objectifs et apports de la réforme. Il lève le voile sur les évolutions majeures apportées au texte suite à la phase de consultation menée depuis décembre.

Qu’attendez-vous de l’adoption ce mois-ci de plusieurs grands textes (loi croissance, ordonnance marchés publics) qui redéfinissent le cadre d’activité des acteurs du BTP et des personnes publiques ?

Emmanuel Macron : Les textes que vous citez concernent le secteur du BTP à différents titres. Leur objectif commun est de contribuer à la reprise, dans ce secteur en particulier, de l’activité des PME. En favorisant le développement du logement intermédiaire et la réalisation de grands projets, c’est la demande globale dans ce secteur que nous comptons augmenter. En simplifiant et accélérant la réalisation des projets via les mesures de la loi croissance généralisant le certificat de projet ou le recentrage de l’action en démolition par exemple, c’est un effet rapide sur les carnets de commande que nous espérons. Enfin en rendant obligatoire la carte d’identification professionnelle sur l’ensemble des chantiers BTP, en vue de lutter contre les fraudes au détachement, il s’agit de faire en sorte que cette augmentation d’activité se fasse dans un contexte de concurrence saine et au bénéfice de l’emploi dans notre pays.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X