Entreprises de BTP

Eiffage/Sacyr : les syndicats craignent un risque de démantèlement du groupe

Les syndicats français et européens d’Eiffage ont appelé à une journée d’action mercredi 25 avril, avec rassemblement place de la Bourse à Paris, pour dénoncer l’offre d’achat du groupe français de BTP par l’espagnol Sacyr.

« A l’appel des organisations syndicales françaises et européennes du groupe Eiffage, une journée d’action est organisée pour tous les salariés du groupe mercredi, avec un rassemblement devant l’Autorité des marchés financiers (AMF) », place de la Bourse, à Paris, à partir de 10 heures, indique le communiqué.
Selon les syndicats, le projet présenté par le groupe de BTP Sacyr présente « un grand risque pour l’emploi par le démantèlement du groupe et de ses métiers en raison du haut niveau d’endettement de Sacyr ».

Les organisations syndicales dénoncent « une nouvelle fois une opération sans aucun projet industriel de la part d’un groupe ayant un très fort taux d’endettement ».
De nombreux salariés d’Eiffage étant également actionnaires, les syndicats soulignent aussi le risque pour le devenir de leur épargne, qui « ne doit pas être engagée sur un coup de bourse sans lendemain ».
Appelant les salariés à la « vigilance », les représentants du personnel demandent à rencontrer leurs homologues chez Sacyr, et « que ces discussions leur soient facilitées ».
Mercredi, des délégations européennes se joindront au rassemblement prévu à Paris et les syndicats appellent à une mobilisation dans les entreprises du groupe en France et dans les différents pays européens où il est implanté.

Focus

Repères


L’intersyndicale regroupe les syndicats français (CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO), belges (FGTB, CSC-BI), espagnols (UGT, CC.OO), portugais (CGTP), allemand (IG BAU) et Luxembourgeois (OGB-L).
Le groupe Sacyr (16.000 employés, 4,684 milliards d’euros de chiffre d’affaires) a annoncé jeudi une offre d’achat du numéro 3 français du BTP Eiffage (56.400 employés, dont environ 40.000 en France, et 10,745 milliards d’euros), pour une valeur de 6,5 milliards d’euros.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X