Entreprises de BTP

Eiffage profite de tous ses moteurs de croissance

Mots clés : Entreprise du BTP

Le chiffre d’affaires du groupe bondit de 7% au premier semestre (à 7 Mds €), traduisant la nette reprise de l’activité dans les métiers de travaux, en France et à l’international. Eiffage s’attend à une croissance de son activité sur l’ensemble de l’année

Eiffage a annoncé ce mercredi une progression de 7% de son chiffre d’affaires au premier semestre, à 7 Mds €, le bénéfice net flambant pour sa part 30,8%, à 174 millions d’euros. Parmi les faits marquants, sur les six premiers mois de l‘année 2017, à noter que l’activité travaux bondit, à la fois en France et à l’international. Eiffage a aussi indiqué s’attendre à ce que « la croissance devrait rester soutenue au second semestre ».

Dans le détail, l’activité du principal pôle, les travaux – qui réunissent la construction, les infrastructures et l’énergie – a augmenté de 7,8% à 5,69 Mds €. Le chiffre d’affaires atteint précisément plus de 4,2 Mds € en France et près de 1,5 Md € à l’international, dont l’activité a crû de 18,9%.

Dans la branche construction, l’activité a progressé de 1,9% (à 1,76 Md €) et de 11,8% dans les infrastructures, à 2,15 Mds €, une performance notamment tirée par l’international (+33%).

Au sein de l’énergie, l’activité a affiché une hausse de 9,6% à 1,78 Md €. En Europe notamment, « l’activité s’avère très dynamique dans l’ensemble des pays où la branche est présente », a souligné le groupe.

Le deuxième pôle d’Eiffage, les concessions, a également affiché des résultats dans le vert, tirés par la progression du trafic autoroutier chez APRR (+2,7%), sur l’autoroute A65 (+1,3%), sur le viaduc de Millau (+2,8%) et sur l’autoroute de l’Avenir au Sénégal (+27,9%). Le chiffre d’affaires s’établit ainsi à 1,3 Md €, soit une progression de 6,7%.

 

13 Mds € dans le carnet de commandes des travaux

 

Enfin, le carnet de commandes des travaux s’élève à 13 milliards d’euros, grâce à « une prise de commandes soutenue », assurant ainsi 13,1 mois d’activité aux branches travaux du groupe, en hausse de 7% sur un an.

Un chiffre qui « témoigne de la reprise de l’activité dans les métiers de travaux », selon le groupe, qui anticipe ainsi « une croissance de son activité sur l’ensemble de l’année et une progression des résultats dans toutes les branches », sans toutefois donner d’indications chiffrées.

Par ailleurs, dans un communiqué séparé, Eiffage a annoncé être entré en « négociation exclusive » pour le rachat de l’activité de travaux maritimes du groupe italien Saipem, spécialisé dans l’exploration et l’ingénierie pétrolière.  Cette activité a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires proche de 100 millions d’euros « principalement au Koweit, au Congo et à Panam », a assuré Eiffage, sans toutefois dévoiler le montant de l’opération, qui devrait être bouclée d’ici à la fin de l’année.

« Celle-ci constituerait une étape supplémentaire dans le redéploiement d’Eiffage à l’international sur des métiers de spécialité », a encore indiqué le groupe, assurant encore qu’elle « permettrait également la réalisation de synergies dans les domaines des grands projets complexes ».

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X