Entreprises de BTP

Eiffage fait coup double en Afrique

Le groupe est retenu pour un projet de traitement et d’adduction d’eau potable à Dakar (Sénégal), d’un montant de 34 millions d’euros. Il s’agit du deuxième contrat remporté en six mois par Eiffage sur le continent.

Après la signature en juin d’un contrat pour la construction d’une usine de dessalement à Djibouti, dans la Corne de l’Afrique, Eiffage contribue « à nouveau à la réalisation d’un projet de développement » sur ce continent, en l’occurrence au Sénégal, annonce le groupe dans un communiqué, ce mardi soir.

Ce lot 2 d’un contrat de 34 millions d’euros, remporté par ses filiales Eiffage Sénégal et Eiffage Génie Civil, s’inscrit dans un projet d’extension de la capacité d’adduction d’eau potable de la ville de Dakar à partir du lac de Guiers. Celui-ci prévoit la construction d’une usine de traitement et de pompage d’eau potable qui sera mise en service en 2020. Le contrat porte sur la fourniture et la pose de 38 kilomètres de tuyaux, qui seront connectés à la future station de traitement.

Les travaux, dont la maîtrise d’ouvrage est assurée par la Société Nationale des Eaux du Sénégal (Sones), seront réalisés en 24 mois.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X