Entreprises de BTP

Eiffage développe « la première route recyclée renouvelable »

Mots clés : Chaussée - Energie renouvelable - Entreprise du BTP - Produits et matériaux - Réseau routier

Eiffage a été déclaré lauréat de l’appel à projets européen Infravation avec le projet Biorepavation. Ce projet innovant porte sur le recyclage des chaussées grâce à des liants issus de la biomasse végétale.

Vers une route recyclée sans apport de bitume d’origine fossile ? C’est le pari scientifique et technique mené actuellement par Eiffage au sein d’un consortium international coordonné par l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar) et composé de l’université de l’Iowa, du Western Research Institute (WRI), référent en matière de bitumes outre-Atlantique, la filiale néerlandaise d’Arizona Chemicals, société chimique américaine spécialisée dans les dérivés du pin, ainsi que le Centre d’ingénierie des transports de l’université britannique de Nottingham (NTEC).

« L’objectif principal du projet Biorepavation est d’augmenter le taux de recyclage des chaussées. Aujourd’hui, ce taux est d’environ 40 %. Nous souhaiterions aller au-delà de 50 %, voire atteindre un taux de 100 % », indique François Olard. Et le directeur recherche et innovation d’Eiffage Infrastructures d’expliquer : « Pour ce faire, nous testons l’utilisation d’un « bitume végétal », à base de dérivés de pin, comme bitume d’apport dans le cadre du recyclage de chaussée. L’intérêt de ce « bio-liant » est qu’il se mélange très bien avec un bitume recyclé. Il peut même remplacer intégralement ce dernier, tout en permettant une consommation moindre de granulats. »

 

Du laboratoire au démonstrateur grandeur nature

 

Assurant une part significative des études menées en laboratoire, Eiffage participera également aux phases de démonstrations industrielles en s’appuyant sur ses services techniques en France, mais aussi en Espagne, en Allemagne et en Afrique. Ces démonstrations succéderont aux tests en conditions réelles – passage obligé de tout programme de recherche. « Durant un an, nous allons procéder à toute une série d’expérimentations sur le manège de l’Ifsttar, à Nantes, pour caractériser les performances de notre « bitume vert », un liant réjuvénant de notre gamme Biophalt. Deux millions de cycles poids lourds seront simulés sur les 130 mètres testés », indique François Olard.

« Première route recyclée renouvelable », la route pensée et conçue par Eiffage trouve une application « naturelle » dans la réalisation de pistes cyclables, du fait notamment de sa teinte claire pouvant s’intégrer facilement dans des projets d’aménagement paysager. Toutefois, le groupe entend « aller plus loin », pour reprendre les termes du directeur recherche et innovation, en développant ce matériau innovant sur des infrastructures adaptées au trafic routier. Une fois les recherches sur Biorepavation achevées, le consortium rédigera un certain nombre de livrables visant à promouvoir ce « bitume bio ».

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X