Réalisations

Edmonton : tournez manège, battez tambour !

Mots clés : Aménagements extérieurs - Architecture

Le pavillon conçu par les architectes de gh3 pour le Parc Borden à Edmonton dans l’Alberta renouvelle l’image utilitaire d’un petit équipement public installé dans un espace vert municipal. Enfants et adultes peuvent laisser libre cours à leur imagination et profiter de son architecture ludique.

Pour les architectes de gh3, la forme circulaire de ce pavillon fait référence à un manège qui se trouvait jadis dans le Parc Borden d’Edmonton, mais sa courbure se veut aussi en harmonie avec les cheminements du parc. Cette construction, qui s’inscrit dans le programme de revitalisation du parc, rappelle la géométrie typique des aménagements paysagers traditionnels à l’anglaise. Le pavillon du Parc Borden a été conçu pour accueillir des toilettes publiques et des distributeurs automatiques dans son cœur cylindrique. Il est enveloppé de panneaux triangulaires de verre qui reflètent son environnement et lui permettent de se fondre dans la nature en journée. Des sièges et de petites tables rondes sont disposés dans la galerie périphérique couverte. Ils offrent aux promeneurs l’occasion d’apprécier les vues dégagées du parc à travers les zigzags en sapins de Douglas stratifiés blanchis qui forment la structure extérieure. Les architectes ont ainsi créé un motif en zigzag qui nous rappelle les cordes tendues sur la tranche des tambours. De nuit, la rotonde luit de l’intérieur comme une grosse lanterne. De jour, par sa forme et son impact visuel, chacun peut s’approprier cet édifice mineur qui se joue de nos souvenirs d’enfance. Reste à imaginer les chevaux de bois, les battements de tambour ou les reflets grimaçants des bambins démultipliés à l’infini !

Source : « Drum-like pavilion by GH3 creates a glowing presence in a Canadian city park » – Dezeen – 06/04/2015 – Article en anglais

 

« Cet insolite a été sélectionné par le service documentation du Moniteur. Extrait de la presse internationale, il est restitué en l’état. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X